Les Nob’Elles 2017

nobel-prize-1356450_1280Vous vous souvenez de cette cérémonie de remise des prix Nobel où il y avait autant de lauréates que de lauréats ? Où on récompensait des femmes autant que des hommes ?
Non ?
Moi non plus.
En 2016, onze lauréats, pas une lauréate. En 2015, neuf lauréats et une association, une lauréate. Au total : 5% des prix Nobel attribués en plus de cent ans l’ont été à des femmes.
Vous en avez marre ?
Moi aussi.

Les Nob’Elles 2017

Marie Curie, lauréate de deux Prix Nobel
Marie Curie, lauréate de deux Prix Nobel

Puisqu’il n’y a pas grand chose à attendre d’un prix qui récompense des hommes 92%* du temps, cette année, je vous propose de participer avec moi à un “prix Nob’Elles” symbolique ! Comme avec le site, redonnons aux femmes qui créent l’histoire, le présent et l’avenir, la place qu’elles méritent !

Avec votre participation, nous avons établi une liste de nominées. Puisque ce sont les Nob’Elles et non les Nobel, je me suis permis d’ajouter deux catégories qui me semblent importantes :
– Un Nob’Elles “Développement durable et environnement” : je ne pense pas avoir besoin d’expliquer en quoi les enjeux sont cruciaux, sur ce domaine. Domaine dans lequel de nombreuses femmes s’investissent et s’illustrent par leurs engagements, leurs combats, leurs initiatives.
– Un Nob’Elle posthume, pour rappeler qu’en 100 ans et 92% de lauréats, de nombreuses femmes ont été laissées sur le carreau et n’ont pas reçu le crédit qu’elles méritaient.

(*Certains prix sont attribués à des organisations)

Le vote

Parmi ces nominées, vous avez voté pour choisir les lauréates ! Les votes sont désormais clos, découvrez ci-dessous la liste des lauréates ! Ou retrouvez l’ensemble des articles ici : Nob’Elles 2017

Prix Nob’Elle de médecine
Prix Nob’Elle de chimie
Prix Nob’Elle de physique
Prix Nob’Elle de littérature
Prix Nob’Elle de la paix
Prix Nob’Elle d’économie
Prix Nob’Elle développement durable et environnement
Prix Nob’Elle posthume


Nominées et lauréates

A noter : les femmes de cette liste n’ont pas été contactées et leur présence sur la liste ne signifie pas adhésion à la démarche !

Prix Nob’Elle de médecine

  • Glenda_Gray_SA
    Glenda Gray

    Lauréate : Glenda Gray (33,3%)

Glenda Gray a mené des travaux pionniers sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Son travail lui vaut une reconnaissance internationale. Pour en savoir plus : Glenda Gray, en lutte contre le VIH

  • Marthe Gautier (26,3%)

Marthe Gautier a joué un rôle déterminant dans la découverte du chromosome surnuméraire dans la trisomie 21. C’est elle qui mène les cultures cellulaires et la première observation d’un troisième chromosome 21 chez les personnes atteintes du syndrome de Down. Pour en savoir plus : Marthe Gautier

  • Margaret Buckingham (17,5%)

Margaret Buckingham mène des recherches en biologie du développement, dans le domaine de la formation des muscles et du cœur. Ses travaux abordent aussi le champ des cellules souches chez l’embryon et l’adulte. Elle a notamment démontré chez la souris le potentiel de cellules souches dans la régénération musculaire. Pour en savoir plus : Margaret Buckingham

  • Pardis Sabeti (14,9%)

Généticienne, Pardis Sabeti a développé un test conçu pour détecter les mutations avantageuses dans les mécanismes de l’évolution humaine. En 2014, elle a dirigé un groupe de recherche sur la transmission d’humain à humain du virus Ebola. Pour en savoir plus : Pardis Sabeti (anglais)

  • Celina Turchi (7,9%)

Celina Turchi a mené une équipe de recherche ayant permis d’identifier un lien entre le virus Zika et la microcéphalie chez les nouveau-nés. Elle continue ses travaux de recherche sur les causes et les conséquences du virus. Pour en savoir plus : Brazilian Zika researcher Celina Turchi among 100 most influential people


Prix Nob’Elle de chimie

  • Lauréates : Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna (46,3%)

En 2012, Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna développent la technique d’édition génomique CRISPR-Cas9, à savoir l’utilisation d’une enzyme capable de couper l’ADN, d’inactiver des gènes ou d’en introduire. CRISPR-Cas9 est un outil de premier plan dans le domaine de la thérapie génique. Pour en savoir plus : Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna, la révolution de la génétique

  • Kathy Niakan (34,3%)

Kathy Niakan mène une recherche de pointe, à l’aide de la technique d’édition génomique CRISPR-Cas9, pour étudier les effets des gènes sur le développement humain. Elle travaille en particulier sur les fausses couches, l’infertilité et la santé de l’embryon. Pour en savoir plus : Kathy Niakan by Jennifer Doudna (anglais)

  • Carolyn Bertozzi (19,4%)

Carolyn Bertozzi est reconnue pour avoir développé la chimie bio-orthogonale, c’est-à-dire une réaction chimique qui peut avoir lieu dans un milieu vivant sans interférer avec son activité biochimique. Cette discipline ouvre de nombreuses possibilités en médecine, imagerie, pharmacologie. Pour en savoir plus : Carolyn Bertozzi (anglais)


Prix Nob’Elle de physique

  • Margaret Geller
    Margaret Geller

    Lauréate : Margaret Geller (31,6%)

Margaret Geller a mené un important travail de cartographie des amas de galaxie et de la distribution de matière noire dans l’Univers. En 1989, elle a découvert « le Grand Mur » avec John Huchra : il s’agit d’un filament de galaxies et de la quatrième plus grande structure connue de l’Univers. Pour en savoir plus : Margaret Geller, pionnière en cartographie de l’Univers

  • Jocelyn Bell (30,7%)

Astrophysicienne britannique, Jocelyn Bell Burnell découvre en 1967 le premier pulsar, étoile à neutrons en rotation et émettant des ondes radio périodiques. En 1974, son directeur de thèse obtient le prix Nobel pour la découverte de son étudiante. Pour en savoir plus : Jocelyn Bell

  • Lene Hau (19,3%)

La physicienne Lene Hau a mené une équipe ayant réussi à ralentir puis à arrêter un faisceau lumineux à l’aide d’un superfluide, expérience qui a un impact important notamment en informatique quantique. Pour en savoir plus : Lene Hau : la femme qui arrêta la lumière

  • Fabiola Gianotti (10,5%)

Physicienne, Fabiola Gianotti est coordinatrice, au sein du grand collisionneur de hadrons (LHC) au CERN, l’expérience ATLAS qui a pour tâche de détecter le boson de Higgs. En 2016, elle est la première femme nommée directrice du CERN. Pour en savoir plus : Fabiola Gianotti, une physicienne du sérail à la tête du Cern

  • Margaret Murnane (7,9%)

Physicienne, Margaret Murnane a développé avec son équipe une technologie permettant de créer des lasers extrêmement rapides. Sa technologie est aujourd’hui utilisée dans des milliers de laboratoires dans le monde. Pour en savoir plus : Margaret Murnane (anglais)


Prix Nob’Elle de littérature

  • ChimamandaAdichieLauréate : Chimamanda Ngozi Adichie (28,7%)

Chimamanda Ngozi Adichie reçoit des prix pour son premier roman, L’Hibiscus pourpre ainsi que pour sa seconde œuvre, L’Autre Moitié du soleil, prenant pour contexte la Guerre du Biafra. Son discours Nous devrions tous être féministes, prononcé lors d’une conférence Tedx puis adapté en essai, connait un retentissement mondial. Pour en savoir plus : Chimamanda Ngozi Adichie, écrivaine engagée

  • Margaret Atwood (25,7%)

Écrivaine féministe, Margaret Atwood est connue en particulier pour son œuvre La Servante écarlate (The Handmaid’s Tale), adapté en série. Ce livre de science-fiction explore un futur dystopique où les femmes sont divisées en trois classes dont l’une, les servantes écarlates, sont vouées à la reproduction. Pour en savoir plus : Margaret Atwood

  • Leïla Slimani (10,5%)

Comédienne puis journaliste, Leila Slimani s’intéresse, dans un premier roman salué par la critique (Dans le jardin de l’ogre), à l’addiction sexuelle féminine. Lauréat du prix Goncourt, sa deuxième œuvre Chanson douce prend pour difficile sujet l’assassinat de deux enfants. Pour en savoir plus : Leïla Slimani

  • Elena Ferrante (9,7%)

Autrice secrète écrivant sous pseudonyme (Elena Ferrante a cependant admis être une femme), Elena Ferrante connait un succès mondial avec sa série L’Amie prodigieuse, retraçant la vie de deux jeunes filles dans un quartier pauvre à la périphérie de Naples. Elle est traduite en quarante langues. Pour en savoir plus : Elena Ferrante

  • Marie NDiaye (9,6%)

Marie NDiaye publie sa première œuvre, Quant au riche avenir, à l’âge de 17 ans. Elle obtient le prix Femina pour Rosie Carpe, puis le prix Goncourt pour Trois Femmes puissantes dans lequel elle explore ses racines africaines. Sa pièce de théâtre Papa doit manger est au répertoire de la Comédie-Française. Pour en savoir plus : Marie NDiaye

  • Joyce Carol Oates (9,6%)

Autrice prolifique, Joyce Carol Oates écrit des nouvelles et de courts romans parfois proches du roman noir, dotés d’une psychologie fine. Elle a obtenu le prix Femina étranger pour son livre Les Chutes. Son roman Blonde, inspiré de Marilyn Monroe, connait un succès mondial. Pour en savoir plus : Joyce Carol Oates

  • Anne Rice (4,4%)

Anne Rice écrit des œuvres fantastiques, psychologiques et parfois érotiques, comme les Chroniques des Vampires dont est tiré le film Entretien avec un vampire, ou la Saga des Sorcières Mayfair. Avec cent millions de livres vendus, elle est l’un·e des écrivain·e·s les plus lu·e·s aux États-Unis. Pour en savoir plus : Anne Rice

  • Lydie Salvayre (1,8%)

Lydie Salvayre reçoit des prix pour ses œuvres La Déclaration, son premier roman, ainsi que pour La Compagnie des spectres et BW. 2014, elle obtient le prix Goncourt pour Pas pleurer, roman prenant pour sujet la Révolution espagnole de 1936.  Pour en savoir plus : Lydie Salvayre

  • Marilynne Robinson (0%)

Femme de lettres américaine, Marilynne Robinson écrit romans, articles, critiques et essais. Son roman Gilead, évoquant religion et histoire des États-Unis en prenant pour décor la guerre de Sécession, a reçu le prix Pulitzer de la fiction. Elle a également reçu un prix pour son livre Home. Pour en savoir plus : Marilynne Robinson


Prix Nob’Elle de la paix

  • Lauréate : Jaha Dukureh (39,7%)
jaha-dukureh_ediima20170308_0629_19
Jaha Dukureh

 

  • Cindy Arlette Contreras Bautista et les femmes du mouvement “ Ni Una Menos” (25,9%)

Après la relaxe de son compagnon qui l’avait violemment agressée devant des caméras, Cindy Arlette Contreras Bautista s’est élevée contre les violences faites aux femmes et l’impunité des agresseurs. Son combat a étendu le mouvement « Ni Una Menos », luttant contre les féminicides en Amérique du Sud, au Pérou. Pour en savoir plus : Cindy Arlette Contreras Bautista

  • Chelsea Manning (14,7%)

En 2010, Chelsea Manning a transmis en 2010 au site WikiLeaks des documents classifiés de l’armée concernant notamment des morts de civils pendant la guerre d’Afghanistan et la vidéo d’un raid aérien pendant la guerre d’Irak au cours duquel 18 civils ont été tués. Condamnée, elle sera libérée en mai 2017, sept ans après son arrestation. Pour en savoir plus : Chelsea Manning

  • Svetlana Gannouchkina (6,9%)

Svetlana Gannouchkina a co-fondé en 1990 l’ONG Assistance aux citoyens, qui a militant pour les droits humains en Russie, et protégeant en particulier migrants, réfugiés, demandeurs d’asile. Parmi de nombreuses autres actions, elle a également co-fondé le Centre russe « Mémorial » de défense des droits humains et œuvré pour la protection des droits des Tchétchènes. Pour en savoir plus : Svetlana Gannouchkina

  • Obiageli Ezekwesili (5,2%)

Ancienne ministre au Nigéria, Obiageli Ezekwesili a co-fondé l’ONG Transparency International, dédiée à la lutte contre la corruption des gouvernements et des institutions publiques. Après l’enlèvement des lycéennes de Chibok, elle a joué un rôle prépondérant dans le lancement de la campagne #BringBackOurGirls. Pour en savoir plus : Obiageli Ezekwesili (anglais)

  • Lamia Haji Bachar et Nadia Murad  (4,3%)

[Avertissement : viols, violences]
Yézidies, Nadia Murad et Lamia Haji Bachar ont été victimes d’enlèvement par l’Etat Islamique, torturées et violées. Depuis leur évasion, elles se font la voix des victimes yézidies pour attirer l’attention de la communauté internationale sur leur sort. Elles ont obtenu le prix Sakharov en 2016. Pour en savoir plus : Deux yézidies rescapées de l’EI remportent le prix Sakharov

  • Leila de Lima (3,4%)

Leila de Lima s’oppose aux méthodes employées par le président des Philippines Rodrigo Duterte dans sa guerre contre la drogue, qui a fait entre 5 000 et 19 000 morts depuis juillet 2016. A la tête de la commission sénatoriale enquêtant sur les exécutions dues aux escadrons de la mort dans la ville où il était maire, elle est arrêtée en février 2017. Pour en savoir plus : Leila de Lima

  • Aura Elena Farfán (0%)

Militante des droits humains, Aura Elena Farfán a co-fondé l’association FAMDEGUA (Familles de détenus et disparus au Guatemala), qui s’attache à réclamer justice pour les personnes enlevées ou tuées par le gouvernement pendant la guerre civile guatémaltèque, et à soutenir leurs proches. Elle a reçu de nombreuses menaces de mort et été elle-même brièvement enlevée. Pour en savoir plus : Aura Elena Farfán (anglais)


Prix Nob’Elle d’économie

  • Elizabeth Warren
    Elizabeth Warren

    Lauréate : Elizabeth Warren (34,9%)

Femme politique spécialisée en droit du commerce, Elizabeth Warren est connue pour son opposition aux abus de la finance mondiale. Sénatrice, sa première loi vise à permettre aux étudiants d’emprunter pour des taux bien inférieurs aux taux habituels. Elle s’élève contre la corruption et pour protéger les citoyens américains des risques du système financier. Pour en savoir plus : Elizabeth Warren, contre les abus de la finance

  • Esther Duflo (21,1%)

Pionnière des expériences de terrain appliquées à l’économie, Esther Duflo travaille en économie du développement, s’attachant à des thématiques comme la santé, l’éducation ou la lutte contre la corruption. Elle a obtenu de nombreuses récompenses parmi lesquelles le prix du meilleur jeune économiste de France, le prix MacArthur, la médaille de l’innovation du CNRS. Pour en savoir plus : Esther Duflo

  • Dambisa Moyo (14,7%)

Spécialisée en macroéconomie et en relations internationales, Dambisa Moyo travaille en particulier sur l’aide internationale. Son ouvrage Dead Aid, aux retombées importantes, critique l’aide internationale en Afrique et propose aux pays en développement des solutions pour auto-financer le développement. Elle reçoit de nombreuses récompenses pour ses travaux. Pour en savoir plus : Dambisa Moyo

  • Máxima Zorreguieta (13,8%)

Reine des Pays-Bas originaire d’Argentine, Máxima Zorreguieta, formée dans le domaine de la finance, est avocate auprès des Nations Unies pour la finance inclusive. Elle travaille dans différents pays, notamment au Viêt Nam, à promouvoir la finance inclusive, la microfinance, le crédit pour l’agriculture et les zones rurales, pour atteindre des objectifs de développement comme la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire et l’éducation. Pour en savoir plus : Máxima Zorreguieta (anglais)

  • Chanda Kochhar (11,9%)

Chanda Kochhar joue un rôle crucial dans le développement de l’ICICI Bank en Inde, qui s’est sous sa direction étendue à des villages qui n’avaient pas accès au système bancaire. En 2011, elle a présidé la réunion annuelle du Forum économique mondial. Pour en savoir plus : Chanda Kochhar

  • Christina Romer (2,8%)

Professeure d’économie, Christina Romer se spécialise en macroéconomie et en histoire macroéconomique. Elle a notamment travaillé sur l’histoire économique dans le contexte d’avant et après la Seconde Guerre mondiale. Ses travaux sur la Grande Dépression, ses causes puis la reprise économique, ont été déterminants. Pour en savoir plus : Christina Romer

  • Deirdre McCloskey (0,9%)

Professeure d’économie et d’histoire, Deirdre McCloskey amené d’importants travaux de recherche sur l’histoire de l’économie, explorant en particulier les facteurs de développement et de prospérité des sociétés humaines. Elle a apporté des contributions majeures à l’histoire économique du Royaume-Uni et à la cliométrie. Pour en savoir plus : Deirdre McCloskey (anglais)


Prix Nob’Elle développement durable et environnement

Chai Jing
Chai Jing

 

  • Lauréate : Chai Jing (35,7%)

Journaliste, Chai Jing mène une enquête indépendante sur la pollution de l’air et les problèmes environnementaux en Chine. Elle produit le documentaire Sous le Dôme,  dans lequel elle accuse particulièrement le secteur de l’énergie et de l’industrie lourde ; il est visionné plus 150 millions de fois avant d’être censuré par les autorités. Pour en savoir plus : Chai Jing, en lutte contre la pollution de l’air

  • Jane Goodall (34,8%)

Anthropologue, Jane Goodall a mené auprès de chimpanzés la plus longue étude de terrain sur des animaux sauvages. Elle a été la première à observer l’utilisation d’outils chez les chimpanzés ; elle a apporté des avancées majeures à la compréhension des primates et s’engage pour la sensibilisation du grand public à l’environnement. Pour en savoir plus : Jane Goodall

  • Sunita Narain (15,2%)

Militante écologiste, Sunita Narain s’intéresse dès les années 1980 au développement durable et à la démocratie directe. Directrice générale du Centre for Science and Environment à New Delhi, elle lutte contre la pollution de l’air et le changement climatique et travaille sur la gestion des ressources naturelles comme l’eau ou le bois. Pour en savoir plus : Sunita Narain (anglais)

  • Christiana Figueres (14,3%)

Diplomate, Christiana Figueres est secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) entre 2010 et 2016. Elle joue un rôle prépondérant dans l’élaboration de stratégies pour le développement durable dans les pays en voie de développement. Pour en savoir plus : Christiana Figueres


Prix Nob’Elle posthume

  • Lauréate : Mary Wollstonecraft (26,5%)
Mary_Wollstonecraft_by_John_Opie_(c._1797)
Mary Wollstonecraft (par John Opie)

Mary Wollstonecraft laisse plusieurs œuvres sur le thème de l’éducation et revendique en particulier, dans A Vindication of the Rights of Woman, l’éducation des femmes et l’égalité des droits. Ses romans critiquent le mariage comme une institution patriarcale opprimant les femmes. Conspuée après sa mort pour ses choix de vie, elle est reconnue, à l’émergence du féminisme, comme l’une de ses pionnières. Pour en savoir plus : Mary Wollstonecraft, pionnière du féminisme

  • Rosalind Elsie Franklin (22,1%)

Biologiste moléculaire britannique, Rosalind Elsie Franklin participe à la découverte de la structure de l’acide désoxyribonucléique (ADN). Lors de la publication de la découverte de la structure à double hélice de l’ADN, seule une note de bas de page mentionne ses travaux. Pour en savoir plus : Rosalind Elsie Franklin

  • Nettie Stevens (15%)

Biologiste américaine et pionnière méconnue de la génétique, Nettie Stevens découvre en 1905 le chromosome Y et son rôle dans la détermination sexuelle. Par la suite, elle sera également la première  à découvrir les chromosomes sexuels féminins. Elle ne sera pas créditée pour ces découvertes. Pour en savoir plus : Nettie Stevens

  • Emmy Noether (14,2%)

Considérée par beaucoup comme un·e des plus grand·e·s mathématicien·ne·s de tous les temps, Emmy Noether révolutionne plusieurs domaines en mathématiques et en physique. Elle publie en particulier des travaux importants sur les théories des anneaux, des corps et des algèbres. Pour en savoir plus : Emmy Noether

  • Mariama Bâ (6,2%)

Dans ses oeuvres Une si longue lettre et Un chant écarlate, l’autrice sénégalaise Mariama Bâ s’élève pour les droits et le statut des femmes et explore des questions de société liées aux inégalités de genre. Elle s’investit dans des associations œuvrant pour l’éducation et les droits des femmes. Pour en savoir plus : Mariama Bâ

  • Assia Djebar (4,4%)

Autrice et réalisatrice algérienne, Assia Djebar a publié romans et poésies souvent autobiographiques, situés pendant la guerre d’Algérie et décrivant le rôle et le statut des femmes pendant cette période. Elle fait partie des très rares femmes à avoir été élues à l’Académie française. Pour en savoir plus : Assia Djebar

  • Lise Meitner (4,4%)

Lise Meitner est connue pour ses travaux en physique nucléaire et pour avoir joué un rôle majeur dans la découverte de la fission nucléaire en planifiant les expériences permettant d’y aboutir. Elle ne reçoit pas le prix Nobel pour autant. Pour en savoir plus : Lise Meitner

  • Henrietta Swan Leavitt (3,5%)

Henrietta Swan Leavitt est une astronome américaine. Son importante découverte sur les variations d’éclat périodiques des étoiles céphéides a permis aux astronomes de mesurer de grandes distances dans l’univers, notamment celles séparant la Terre de galaxies très éloignées. Pour en savoir plus : Henrietta Swan Leavitt

  • Cecilia Payne-Gaposchkin (1,8%)

Astronome anglo-américaine, Cecilia Payne-Gaposchkin est connue pour avoir été l’un·e des premier·ère·s astronomes à soutenir que les étoiles sont majoritairement composées d’hydrogène. Elle est aussi la première femme cheffe du département d’astronomie de Harvard. Pour en savoir plus : Cecilia Payne-Gaposchkin

  • Chien-Shung Wu (1,8%)

Physicienne sino-américaine, Chien-Shiung Wu est une spécialiste de la physique nucléaire et de la désintégration bêta. Elle valide par l’expérience la théorie de deux chercheurs, ébranlant le monde de la physique, mais seuls ses collègues seront récompensés d’un prix Nobel. Pour en savoir plus : Chien-Shiung Wu

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s