Chai Jing, en lutte contre la pollution de l’air

Journaliste, Chai Jing (née en 1976) est une militante pour l’environnement, le développement durable et contre la pollution de l’air. En 2017, vous avez choisi de lui décerner le prix Nob’Elles développement durable et environnement.

Animatrice et journaliste d’investigation

Chai JingChai Jing nait le 1er janvier 1976 à Linfen, au sud-ouest de la province du Shanxi en Chine.  Elle se lance dans des études de comptabilité au Changsha Railway Institute (qui s’appelle aujourd’hui Zhongnan University of Economics and Law) à Changsha, dans la province du Hunan. Pendant ses études, Chai Jing écrit à un animateur d’émission radio pour lui demander de l’aider à réaliser son rêve ; son courrier lui vaut une interview et, plus tard, d’être embauchée à la station de radio.

En 1995, Chai Jing obtient son diplôme et devient animatrice radio pour l’émission « Doux clair de lune », puis pour le programme « Nouvelle jeunesse ». Après trois ans, elle reprend des études à la future Université de Communication de Chine à Pékin, en production audiovisuelle. En 2001, Chai Jing est engagée à la Télévision Centrale de Chine, comme présentatrice et reporter de l’émission Horizon Connection.

En 2003, Chai Jing couvre pour la télévision l’épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), maladie infectieuse des poumons qui apparait d’abord en Chine. En 2008, après le puissant séisme au Sichuan, elle se rend sur les lieux et vit quelques temps avec les réfugiés pour témoigner de leurs difficiles conditions de vie. L’année suivante, Chai Jing abandonne l’investigation pour se consacrer à l’animation, présentant 24 Hours, One on One puis l’édition du week-end de Seeing.

Under the Dome, un documentaire engagé

Après s’être mariée avec le photographe Zhao Jia, Chai Jing tombe enceinte. Pendant que la grossesse, elle apprend que son bébé a développé une tumeur dans l’utérus. L’enfant doit être opérée peu de temps après sa naissance ; sa mère se penche alors attentivement sur les problèmes  environnementaux en Chine, et en particulier sur la pollution de l’air.

De 2014 à 2015, Chai Jing autofinance une longue investigation sur le smog, la pollution de l’air en Chine, assemblant données, visites d’usines, interviews avec des experts de l’environnement, des gérants d’usine et des officiels du gouvernement. En mars 2015, elle met son documentaire Under the Dome à disposition en ligne, et gratuitement. Son film, dont elle assure le commentaire, met en cause le secteur de l’énergie et de l’industrie lourde et accuse directement de grandes entreprises chinoises.

Le film connait un succès fulgurant et provoque un véritable éveil des consciences sur l’ampleur du problème de la pollution de l’air en Chine. En trois jours, Under the Dome, un film de près de deux heures, est vu plus de 150 millions de fois ; quelques jours plus tard, il est censuré par le gouvernement.

En 2015, Chai Jing est nommée parmi les 100 personnalités les plus influentes du Time 100.

Liens utiles

Page Wikipédia de Chai Jing
Chai Jing: I Am A Reporter
Chai Jing, la madone (censurée) des écolos chinois
“Sous le Dôme » : le documentaire effrayant de Chai Jing, journaliste chinoise censurée
Page Wikipédia du film Under the Dome (anglais)
« Sous le dôme », le film sur la pollution qui secoue la Chine

soutenir-bandeau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s