Joséphine Pencalet, première femme élue en France

Ouvrière française, Joséphine Pencalet (1886 – 1972) est élue en mai 1925 conseillère municipale à Douarnenez, alors que les femmes ne sont à l’époque ni électrices ni éligibles.

Jeune veuve

Joséphine Pencalet nait le 18 août 1886 dans une famille nombreuse de marins pêcheurs, en Bretagne. Elle fait ses études à Quimperlé, dans un internat catholique.

En 1908, à l’âge de vingt-deux ans, Joséphine épouse le conducteur de locomotive Léon Leray, avec qui elle s’installe en Île-de-France. Le couple a deux enfants avant la mort de Léon après la guerre. Jeune veuve, Joséphine retourne s’installer en Bretagne et prend un poste d’ouvrière à la conserverie de sardines à l’huile Chancerelle, à Douarnenez dans le Finistère.

Josephine Pencalet

La grande grève de Douarnenez

Fin 1924, la « grande grève » des ouvrières de Douarnenez éclate. Vingt ans plus tôt, les Penn Sardin (habitants de Douarnenez) ont déjà obtenu par la grève d’être payées à l’heure et non plus à la performance. En 1924, les ouvrières militent pour leurs conditions de travail et une revalorisation de leur salaire. Elles sont mal payées, travaillent alors dix heures par jour, malgré la loi de 1919, sans majoration des heures supplémentaires ou du travail de nuit en théorie interdit aux femmes. Leurs revendications portent sur l’ensemble de ces points.

Dès novembre 1924, la grève est générale dans toutes les usines du port et les femmes, représentant la majorité des grévistes, manifestent en première ligne avec le mot d’ordre « Pemp real a vo ! » (« Cinq réaux ce sera », soit 1,25 franc). La grève s’envenime avec l’appel à des briseurs de grève, la destitution du maire communiste, des violences et des scandales. Elle s’achève en janvier 1925, après 46 jours, par un accord validant une partie des revendications des grévistes. Impliquée au sein du syndicat des Métaux de Douarnenez, Joséphine participe au mouvement de grève jusqu’au bout.

Première femme élue

La même année, le Parti communiste présente des candidates aux élections municipales, bien que les femmes ne puissent en droit ni voter ni être élues. En quatrième position sur la liste du maire communiste destitué Daniel Le Flanchec, Joséphine fait partie de ces candidates. En mai, elle est élue conseillère municipale dès le premier tour, ce qui fait d’elle la première femme élue en France.

Joséphine siège au conseil municipal de Douarnenez pendant quelques mois. En novembre 1925, le Conseil d’Etat invalide son élection au motif qu’une femme n’a pas le droit de vote, et ne peut donc siéger dans une assemblée qui vote. Le Parti communiste ne réagit pas à cette décision et Joséphine retourne à sa vie d’ouvrière, amère et avec le sentiment d’avoir été utilisée.

Malgré la brièveté de son mandat, Joséphine contribue à faire évoluer la vision du rôle des femmes en politique.

Liens utiles

« Joséphine Pencalet, une Penn sardin à la Mairie »
Joséphine Pencalet. La première Bretonne élue.
À Douarnenez, la première femme élue en France
Page Wikipédia de Joséphine Pencalet
Une rue pour la première femme élue de France !

soutenir-bandeau

Publicités

7 commentaires

  1. Le document est écrit par des historiens qui ne donnent aucune source sur ce fait, Joséphine habitait au 26 avenue de Verdun à Argenteuil en octobre 1923 et ceci est bien document sur l’acte de décès de son mari, ainsi que sur d’autres documents familiaux que ces historiens ne possèdent pas.

  2. Et bien non, Joséphine Pencalet n’est pas veuve en 1919 et elle n’est pas retournée à Douarnenez à cette même année. N’utilisez pas des sources non fiables qui elles n’en utilisent pas !
    Autre coquille, c’est ‘Quimperlé’ et non ‘Qimperlé’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s