Belle Starr, légendaire hors-la-loi

Myra Maybelle Shirley Reed Starr, connue sous le nom de Belle Starr (1848 – 1889) est une légendaire hors-la-loi américaine et une figure célèbre de la Conquête de l’Ouest. Elle a fréquenté, entre autres, les frères James, les frères Younger et le clan Starr.

Une éducation classique

Née le 5 février 1848 à Carthage (Missouri, Etats-Unis), Myra Maybelle Shirley, surnommée « May », est la fille d’Elizabeth Hatfield Shirley et de John Shirley. Ses parents travaillent la terre jusque dans les années 1860, lorsque John revend la ferme familiale pour acheter un hôtel, une forge et une étable à Carthage.

Dans le Missouri, Belle fréquente les frères Frank et Jesse James, ainsi que les frères Younger. Elle reçoit cependant une éducation classique et apprend notamment à jouer du piano. Elle est diplômée de la Missouri’s Carthage Female Academy, une institution privée que son père a contribué à fonder.

Jim Reed

belle_starr_fullLa Guerre de Sécession éclate en 1861. Après une attaque de l’Union sur Carthage en 1864, la famille Shirley quitte la ville pour s’installer au Texas. Belle et son frère John « Bud » servent d’agent aux troupes confédérées en leur communiquant des informations sur les positions des troupes nordistes. Bud, qui a rejoint comme Cole Younger, Frank James et Jesse James la bande aux méthodes brutales de Quantrill est tué pour les soldats unionistes cette année-là.

Après la guerre, Belle épouse Jim Reed, un ami d’enfance rencontré à Carthage. Ils auront deux enfants : Rosie Lee (surnommée Pearl) et James Edwin (Eddie). Après avoir échoué à gagner sa vie en cultivant la terre, Jim se rapproche de hors-la-loi commes les amis de sa femme Frank James, Jesse James, Cole Younger, mais également Sam Starr. Recherché pour meurtre dans l’Arkansas, Jim déménage avec sa famille en Californie en 1871 ; ils quittent la région deux ans plus tard à peine, suite à une affaire de fausse-monnaie.

En 1873, Jim et deux complices attaquent une diligence et mettent la main sur 30 000 $. Malgré l’absence de preuves, Belle est accusée de complicité et le couple doit s’enfuir et se cacher chacun de son côté. Jim se rend à Paris, au Texas, où il sera exécuté en 1874.

Le clan Starr

Belle, elle, rejoint Dallas où elle vit grâce à l’argent du vol de la diligence. Son comportement et son style vestimentaire la font déjà entrer dans la légende de l’Ouest : fréquentant les saloons, elle boit, joue, n’hésite pas à tirer en l’air dans la rue sur son cheval au galop. Elle porte un Stetson à plume, des grandes bottes, deux pistolets et des cartouches à la ceinture.

Belle finit par confier ses enfants à sa famille et quitter le Texas pour rejoindre le clan de Sam Starr, un hors-la-loi d’origine Cherokee qui vit avec sa bande dans un massif montagneux du Territoire indien, aux limites de l’Arkansas et de l’Oklahoma. Participant à leurs activités criminelles, elle organise et planifie les vols à leurs côtés et apprend à protéger ses complices de la loi, en particulier par la corruption ou la séduction. En 1880, Belle épouse Sam Starr.

En 1883, Belle et Sam sont arrêtés pour vol de chevaux et condamnés à une peine de prison d’un an. Libérés après neuf mois, ils reprennent immédiatement leurs activités criminelles. Au cours des années qui suivent, Belle est à nouveau arrêtée pour vol ou attaque de bureaux de poste à plusieurs reprises, mais l’absence de preuves lui permet toujours de rester libre.

En décembre 1886, Sam meurt lors d’une fusillade due à un différend familial, et ce nouveau veuvage est un coup très dur pour Belle.

Un meurtre jamais résolu

Par la suite, Belle épouse un proche de Sam Starr, Jim July, pour pouvoir conserver sa résidence en Territoire indien. En février 1889, deux jours avant ses 41 ans, Belle Starr est abattue dans le dos alors qu’elle rentre chez elle à cheval. Alors qu’elle tombe de sa monture, son assassin tire à nouveau pour s’assurer de sa mort.

Les versions divergent sur les circonstances du meurtre, l’identité du meurtrier, et même sur l’éventuelle condamnation d’un suspect. Vraisemblablement, en l’absence de témoin, aucune condamnation n’a a eu lieu pour le meurtre de Belle Starr. Sans que le crime soit jamais résolu, plusieurs personnes ont été suspectées :

  • Jim July, son nouvel époux, avec qui elle aurait eu des différends
  • Son fils Ed, tombé dans le crime lui aussi et qu’elle aurait frappé pour s’être mal occupé de son cheval
  • Un voisin du nom d’Edgar Watson, à qui elle aurait refusé une danse

Belle Starr est enterrée sur ses terres ; sa fille Pearl a fait graver ces mots sur sa tombe :

Shed not for her the bitter tear,
Nor give the heart to vain regret;
‘Tis but the casket that lies here,
The gem that filled it sparkles yet.

Liens utiles

Page Wikipédia de Belle Starr
Page Wikipédia de Belle Starr en anglais

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s