Chennamma, reine rebelle de Kittur

Chennamma (1778 – 1829) est une reine de Kittur (ou Kittoor, Kitturu), province du sud de l’Inde, dans l’état du Karnataka. Pour avoir mené une révolte armée contre la Compagnie britannique des Indes orientales, elle est devenue un symbole du mouvement pour l’indépendance en Inde. 

Une reine courageuse

Kittur Rani ChennammaChennama nait le 23 octobre 1778 dans le petit village de Kakati, dans l’état du Karnataka, dans une Inde sous domination britannique. Dans sa jeunesse, elle apprend l’archerie, le maniement de l’épée, l’équitation, et se forge déjà une réputation de courage. A quinze ans, elle est mariée au roi de Kittur, Raja Mallasarja de la famille Desai, avec qui elle a un fils. En 1816, son époux décède et, huit ans plus tard, leur fils unique meurt à son tour.

Suite à ce drame, Chennama adopte Shivalingappa pour en faire son héritier. Cette décision irrite la compagnie britannique des Indes orientales qui, arguant de l’absence d’héritier, ordonne l’expulsion de Shivalingappa et l’annexion de la province de Kittur. Par la suite, ce procédé sera officiellement adopté sous le nom de « doctrine de la déchéance » (doctrine of lapse) entre 1848 et 1856, et servira à annexer de nombreuses autres provinces indiennes.

La résistance de Chennamma

Rani (« souveraine ») Chennamma tente alors de plaider la cause de Kittur auprès de Mountsuart Elphinstone, gouverneur de Bombay, mais en vain, et la guerre éclate en octobre 1824. Pour briser la résistance de Chennamma, les Britanniques attaquent Kittur avec une forme de vingt mille hommes le 21 octobre 1824, mais subissent une défaite cinglante et de lourdes pertes. Deux officiers britanniques sont notamment pris en otage, et Chennamma tente de négocier la paix en échange de leur libération. Mais les colons refusent ces termes et, avec des renforts, lancent un second assaut contre Kittur. Rani Chennamma et ses hommes se battent avec ardeur, mais des traîtres dans sa propre armée accélèrent la défaite en sabotant les réserves de poudre à canon. La souveraine se bat jusqu’au bout, furieusement, aux côtés de son lieutenant Sangolli Rayanna, mais les deux finissent par être capturés et emprisonnés au fort de Bailhongal.

Emprisonnée à vie, Chennamma dédie son temps à la prière et à la lecture de textes sacrés, espérant finir par être libérée. Elle meurt en captivité le 21 février 1829.

Libéré après la mort de sa souveraine, Sangolli Rayanna continue à se battre pour installer l’héritier Shivalingappa sur le trône, et se lance dans une guérilla contre les Britanniques. Il est à nouveau arrêté, et exécuté en 1832. Shivalingappa sera également arrêté.

Liens utiles

Kittur Rani Chennamma, one of India’s first warriors queens
La fiche Wikipédia de Chennamma (en anglais)

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s