Zewditou, souveraine d’Ethiopie

Zewditou (1876 – 1930) est une souveraine d’Ethiopie du début du XXème siècle, dont le règne a été marqué par de grandes évolutions pour le pays.

Des mariages très précoces

Zewditou Iere d'EthiopieNée le 29 avril 1876, Zewditou est la fille de la noble Abechi, compagne de Sahle Maryam qui deviendra par la suite Negus (roi) d’Ethiopie sous le nom de Menelik II. L’enfant est baptisée « Askala Maryam », d’après un nom de fleur ; mais on l’appelle Zewditou. Orpheline de mère dans son jeune âge, Zewditou est élevée par son père et sa nouvelle épouse Baffana, aux côtés de deux autres enfants reconnus : Asfaw Wossen et Shewaregga, qui sera la mère de l’héritier de Menelik.

Âgée de six ans à peine, Zewditou est fiancée au fils du Negus Yohannes IV, Araya Selassie Yohannes, union politique visant à ce que Menelik reconnaisse l’autorité de son rival Yohannes. Le couple se marie en 1886 alors que la fillette n’a que dix ans. Ils n’auront pas d’enfants, Araya décédant en 1888 et Zewditou rentrant auprès de son père. Malgré son jeune âge, il semble qu’elle se soit efforcée de maintenir de bonnes relations entre son père et son beau-père, les deux souverains rivaux.

Par la suite, deux autres mariages sont contractés pour elle mais ne durent pas. Zewditou finit par épouser Gougsa Wellé, militaire haut gradé et neveu de la nouvelle épouse de son père Taytu Betul. Contrairement aux précédentes, l’union s’inscrira dans la durée et semble avoir été harmonieuse.

Zewditou au pouvoir

A la mort de Yohannes, Menelik est soutenu par la noblesse éthiopienne et obtient le trône impérial. N’ayant pas d’héritier mâle, il désigne pour lui succéder Iyasu, le fils de Shewaregga avec qui Zewditou a grandi. Femme de pouvoir et de caractère, Taytu Betul intrigue pour faire de Zewditou l’héritière de son mari, mais échoue. A la mort de Menelik en 1913, Iyasu devient le nouveau Negus Negest, l’empereur d’Ethiopie.

S’efforçant d’intégrer politiquement les minorités musulmanes du pays, Iyasu s’attire les foudres des élites chrétiennes comme il s’est attiré celles des puissances européennes en se rapprochant de la Triplice pendant la Seconde guerre mondiale. Le 27 septembre 1916, l’empereur est renversé par un coup d’Etat et Zewditou est choisie pour le remplacer ; sa belle-mère Taytu Betul, rappelée au palais à l’occasion, a peut-être joué un rôle dans cette prise de pouvoir. Zewditou est couronnée en février 1917.

Le règne de Zewditou

Secondée par le prince-régent (et héritier du trône) Täfäri Makonnen, futur Hailé Sélassié, Zewditou s’occupe principalement des affaires protocolaires. Marquée par la culpabilité d’avoir pris le trône à Iyasu, retenu captif, elle plaide en sa faveur et veille à ce que ses conditions de vie soient décentes. A mesure que les années passent, l’écart se creuse entre la Negiste Negest et l’héritier du trône. Partisan de la modernisation du pays, tandis que Zewditou est plus conservatrice et particulièrement attachée aux traditions ainsi qu’à la religion, Täfäri Makonnen accroît progressivement son pouvoir et son influence. En 1928, l’impératrice est obligée de lui accorder le titre de Negus. Plusieurs soulèvements contre Täfäri Makonnen échouent. En 1930, c’est Gougsa Wellé, le mari de Zewditou, qui tente de lever une rébellion contre lui, mais il échoue et se fait tuer à la bataille d’Anchem en mars 1930.

Le 2 avril 1930, deux jours à peine après la mort de son époux, Zewditou meurt à son tour. Certaines histoires populaires soutiennent que le choc du décès de Gougsa Wellé l’aurait tuée ; d’autres qu’elle n’avait pas encore été informée de l’issue de la bataille ; d’autres, enfin, qu’elle aurait été empoisonnée. Elle est peut-être, également, morte du diabète ou de la typhoïde. Le lendemain de son décès, Täfäri Makonne est proclamé negusse negest d’Éthiopie, sous le nom de Haile Selassié Ier.

Zewditou repose dans un mausolée du palais Ménélik, aux côtés de son père et de sa belle-mère Taytu Betul.

Liens utiles

La fiche Wikipédia de Zewditou

Advertisements

Une réflexion sur “Zewditou, souveraine d’Ethiopie

  1. Pingback: Taytu Betul, reine de l’Empire éthiopien | L'Histoire par les femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s