Qiú Jǐn, poétesse féministe et révolutionnaire

Qiú Jǐn (1875 – 1907) est une poétesse chinoise, connue pour ses engagements féministes et révolutionnaires et considérée comme une héroïne majeure en Chine.

Femmes de Chine

Qiu Jin, poétesse féministe et révolutionnaireFille de fonctionnaires originaires de la ville de Shaoxing (à l’est de la Chine), Qiú Jǐn nait le 8 novembre 1875. On connait peu de choses de sa vie jusqu’à son mariage, 1896, et son arrivée à Pékin pour suivre son mari. Là, elle entre en contact avec de nouvelles idées et commence à faire preuve d’indépendance. Après le mouvement des Boxers, pour exprimer sa désapprobation quant au traitement réservé aux femmes sous la dynastie Qing, elle s’habille en homme occidental et pratique les arts martiaux.

En 1904, laissant ses deux enfants derrière elle, Qiú Jǐn part étudier au Japon et rejoint plusieurs groupes prônant le renversement de la dynastie Qing. Avec un cousin, elle travaille à unir ces mouvements secrets. A son retour en Chine, en 1905, elle publie la revue Femmes de Chine (Zhongguo nubao), préconisant notamment aux femmes d’acquérir leur indépendance financière par les études et le travail. Elle les encourage à résister à l’oppression familiale et gouvernementale et s’élève contre des pratiques coutumières comme celle des pieds bandés.

Directrice de la Datong School

Poétesse féministe, Qiú Jǐn est également une excellente oratrice et parle en faveur des droits des femmes, de la liberté de se marier à l’accès à l’éducation. En 1907, de retour à Shaoxing, elle devient directrice de la Datong School, officiellement une école pour enseignements sportifs et officieusement un lieu d’entrainement pour les révolutionnaires. Depuis Shaoxing, elle tente d’organiser un coup d’État mais le complot est découvert et Qiú Jǐn est arrêtée le 12 juillet 1907. Sous la torture, elle n’admet rien, mais des preuves sont découvertes et elle est condamnée à mort. Qiú Jǐn est exécutée le 15 juillet 1907.

Un monument est érigé en sa mémoire dans la ville de Hangzhou, à l’est du pays. En Chine, Qiú Jǐn est une icône symbolique en particulier de la lutte pour les droits des femmes.

Liens utiles

La fiche Wikipédia de Qiú Jǐn en anglais (plus complète)
La fiche Wikipédia de Qiú Jǐn

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s