Nadira, poétesse et régente

Poétesse ouzbèque et épouse de khan, Nadira (1792 - 1842) exerce la régence du khanat de Kokand pendant une dizaine d'années. Elle laisse de nombreux poèmes, dédiés notamment aux questions féminines de l'époque.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑