Fatima el Fihriya, fondatrice de la première université

Fatima el Fihriya, surnommée Oum al Banine (La mère des deux fils) est la fondatrice de la mosquée el-Qaraouiyyîn, plus ancienne université du monde encore en activité.

La mosquée el-Qaraouiyyîn

Photographie de la Mosquée el-Qaraouiyyîn fondée par Fatima el Fihriya
La Mosquée el-Qaraouiyyîn fondée par Fatima el Fihriya

Née au 9ème siècle, Fatima est originaire de Kairouan en Tunisie. Très jeune, elle émigre avec sa famille à Fès, au nord du Maroc. Son père, Muhammad Al-Fihri, est un riche commerçant. Lorsque sa sœur Maryam et elle héritent de sa fortune, elles décident de dépenser leur héritage au service de la communauté pour honorer la mémoire de leur père.

En 859, Maryam dirige la construction de la Mosquée des Andalous, tandis que Fatima entreprend d’agrandir la mosquée el-Qaraouiyyîn, qui sera la plus grande d’Afrique du nord. Elle fait extraire tous les matériaux de construction d’un terrain voisin et fait le vœu de jeûner tous les jours jusqu’à la fin des travaux.

Au sein du pôle religieux et culturel de Fès, la mosquée el-Qaraouiyyîn fait aussi fonction d’université et devient la première de l’histoire. Elle enseigne entre autres la religion, la grammaire, la médecine, les mathématiques, et produit de grands penseurs, théologiens, philosophes ou astronomes.

Fatima el Fihriya meurt en 880. L’Université Al Quaraouiyine, qu’elle a fondée, est encore en activité aujourd’hui.

Liens utiles

soutenir-bandeau

10 commentaires

  1. Ibn Khaldoun nous informe qu’une femme Sit El Moulk a exercé le pouvoir en Ifriqia (actuelle Tunisie). Vers 1058, une jeune femme, Zaïneb En-Nafzaouïa, originaire de Kairouan, arrivait à Aghmat à quelques kilomètres à l’Est de ce qui deviendra Marrakech, fuyant la furie des Béni Amer. Le célèbre Ibn Abi Zaïd Al-Kaïraouani qui nous a légué sa célèbre  » Rissala » était cousin avec son père. Elle épousera Youcef Ben Tachfine qui l’associa à tout ce qu’il entreprit d’autant plus que c’est grâce à elle qu’il obtint le pouvoir des mains de son cousin. Elle participa à la construction de la ville de Marrakech. Et voila deux Kaïrouanaises qui laissèrent oeuvres utiles au Maroc. Elle mourut en 1072 et son mari lui survécut 34 années.

  2. L’une des plus anciennes universités dans le monde mais non la plus ancienne. Celle de Bologne semble plus ancienne que celle de Fès. Cela n’enlève en rien la notoriété historique de la plus vieille université du Maghreb.

    • L’université de Bologne a été fondée en 1088, elle est la plus ancienne université d’Europe. L’université Al Quaraouiyine fut bâtie en 859. Elle est sans contestation possible la première université qu’a connu le monde.
      La seule qui ait laissé à l’humanité non seulement la mosquée université El Qarawiyyîn (les Cairouanais) mais aussi et surtout le concept d’Université est Fatima el Fihriya. Une femme musulmane très pieuse et savante. Au IXéme siècle vers 850, originaire de Kairouan en Tunisie, elle émigra avec sa famille à Fès. Son père était un riche commerçant dont elle hérita la fortune.
      Afin de s’assurer que chaque pierre de la mosquée ait une origine sûre et licite, elle acheta un terrain adjacent à celui de la mosquée et demanda aux ouvriers de n’utiliser que des matériaux issus de ce terrain. Ils creusèrent donc la terre afin d’en extraire des pierres, du sable, du plâtre etc.
      Et pour entourer ce projet de toutes les bénédictions divines possibles, elle fit le vœu de jeûner tous les jours, jusqu’à la fin des travaux. Lorsque la mosquée fut achevée, Fatima s’y prosterna par reconnaissance envers Son Seigneur pour lui avoir permis de mener ce projet à terme.
      La mosquée Qarawiyyîn, qui est la première université de l’histoire, produisit de grands penseurs tels qu’Abou Al-Abbas al-Zwawi, Abou Madhab al-Fâsi, un grand théoricien de l’école malékite, ainsi que Léon l’Africain, le célèbre voyageur et écrivain. Des sources historiques parlent également de sommités telles que le philosophe Ibn al-‘Arabi, l’historien Ibn al-Khaldoun, ou l’astronome andalous Alpetragius (Al-Bitruji) qui enseignèrent aux étudiants d’al-Qarawiyyîn.
      Le célèbre philosophe et théologien juif, Ibn Maimoun (Maimonide) étudia dans cette institution. Gerbert d’Aurillac, qui n’est autre que le pape Sylvestre II et aussi celui qui aurait introduit le chiffre zéro en Europe, fut également un étudiant de cette Université.
      L’humanité ne peut être que fière d’avoir produit une femme généreuse, pieuse et intelligente. Elle fait honneur à la gent féminine et à l’humanité toute entière.

  3. Notre fierté et un exemple pour toutes les femmes. Elle a élevé la femme a un rang supérieur et en tant que fille a donne le modèle a suivre.
    De tout mon cœur je souhaiterais avoir une fille comme elle inchaAllah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.