Myeongseong, la reine Min

L’impératrice Myeongseong (1851 – 1895), aussi connue comme la reine Min, est la première épouse officielle du roi Gojong de Corée. Exerçant la réalité du pouvoir et s’opposant à la politique expansionniste du Japon, elle meurt assassinée par ses ennemis.

Reine consort

La reine MinFille de Min Chi-Rock, de la famille aristocratique Min, la future impératrice Myeongseong nait le 19 octobre 1851 dans le district de Yeoju en Corée. Peu de choses sont connues sur son enfance, si ce n’est qu’elle perd ses parents à l’âge de huit ans.

A l’âge de quinze ans, le père de Gojong, Daewongun, décide que son fils doit se marier et lui cherche une épouse parmi les familles nobles. La fille de Min Chi-Rock a toutes les qualités requises : elle est d’une famille aristocratique, elle possède un bon niveau d’éducation, une bonne santé et de beaux traits. Et après un strict processus de sélection, elle épouse le jeune roi le 20 mars 1866, devenant reine consort. Ils auront cinq enfants.

Emancipation politique

En tant que reine, on attend d’elle qu’elle soit une icône de la haute société, qu’elle organise des évènements sociaux avec la famille royale, mais elle s’y refuse. Au lieu de ça, elle lit des livres réservés aux hommes et apprend, de sa propre initiative, la philosophie, l’histoire, les sciences, la politique et la religion. Les personnes proches du pouvoir la décrivent comme une personne ambitieuse et affirmée. Rapidement, elle s’émancipe de la domination de Daewongun, montant une faction contre lui, jouant un rôle en politique et contrant les hauts officiers. Se nouant des alliances parmi des hauts officiers, des érudits et des membres de son clan, elle obtient que le pouvoir revienne à Gojong et que Daewongun en soit écarté. Il ne fait plus de doute, alors, qu’elle règne avec son mari et qu’elle joue un rôle plus actif que lui.

Alors que la Corée s’était fermé au Japon, sous la pression de ce dernier, un traité est signé en 1876 pour rouvrir les frontières. De ce moment, la reine Min envoie des émissaires au Japon pour étudier son occidentalisation et ses intentions. A leur retour, favorablement impressionnée, elle préconise de moderniser la Corée et de s’ouvrir à l’occident, mais elle se heurte à la résistance de l’aristocratie qui craignent que cette ouverture ne mène à la destruction de l’ordre social. Malgré ces objections, la reine Min commence à réorganiser son gouvernement et envoie des militaires en Chine pour un entrainement aux techniques occidentales.

Tentatives de renversement

Une partie de l’armée, furieuse du traitement de faveur réservé aux nouvelles unités et soutenue par Daewongun, tente de renverser Gojong et son épouse en 1882 mais échoue. En 1883, la reine Min envoie une mission aux États-Unis et le retour des émissaires accroit son souhait de moderniser la Corée. Une école pour les enfants de l’élite ouvre au palais, avec des professeurs étrangers qui enseignent en anglais. La reine Min fait également ouvrir la première école destinée aux fillettes et ouverte aux enfants défavorisées. Elle cherche à mettre un terme aux persécutions contre les chrétiens et invite même des missionnaires. Sous son règne, le premier journal du gouvernement parait. Elle modernise en profondeur l’armée et son armement, mais néglige la marine.

Tout au long de son règne, la reine Min noue des alliances pour contrer l’influence et la politique expansionniste du Japon en Corée. Au matin du 8 octobre 1895, des tueurs japonais infiltrent la résidence royale, combattent les gardes coréens et assassinent la reine Min. Choqué, Gojong fuit en Russie avec le prince héritier ; ce n’est qu’en 1897, à leur retour en Corée, que de réelles funérailles sont organisées. En 1902, elle reçoit le nom posthume Hyoja Wonseong Jeonghwa Hapcheon Honggong Seongdeok Myeongseong Taehwanghu, souvent abrégé en Myeongseong Hwanghu.

Liens utiles

La fiche Wikipédia de la reine Min (anglais)

Advertisements

6 réflexions sur “Myeongseong, la reine Min

  1. Merci ! Je recherchais des informations sur la reine Min, un personnage fascinant ! Je ne comprends pas pourquoi cette Impératrice est si peu connue (?) Il est vrai que l’histoire de la Corée n’intéresse guère de monde en France et c’est dommage la Corée est elle-même fascinante.

    • Avec plaisir ! Je suis contente d’avoir pu vous aider. Et je partage absolument votre avis, la reine Min est un personnage extraordinaire qui mériterait d’être beaucoup plus connue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s