Hélène Boucher, aviatrice féministe

Hélène Boucher (1908 – 1934) est une aviatrice française qui a battu de nombreux records de vitesse. Elle a également milité pour le droit de vote des femmes, aux côtés d’Adrienne Bolland et de Maryse Bastié.

Pionnieres du ciel slider

Aviatrice en l’honneur du pilote d’essai Jean Hubert

Hélène BoucherFille d’Élisabeth Hélène Dureau et de Léon Boucher, architecte, Hélène, surnommée Léno, nait le 23 mai 1908 à Paris. Très jeune, elle se passionne pour l’aviation et collectionne photos et articles. Après avoir quitté Paris avec sa famille le temps de la Première guerre mondiale, elle fait ses études au lycée Montaigne puis au collège Sévigné.

En 1930, le pilote d’essai Jean Hubert, ami du frère d’Hélène, meurt et Hélène décide de devenir aviatrice en son honneur. Elle passe son baptême de l’air le 4 juillet 1930 et prend des cours auprès du pilote Henri Farbos à partir de 1931. Elle obtient son brevet de pilote de tourisme le 21 juin 1931. En juin 1932, après cent heures de vol et un vol de nuit, Hélène Boucher devient la quatrième femme à obtenir son brevet de pilote professionnel de transport public.

Carrière d’aviatrice

Elle s’achète immédiatement un avion et commence à participer à des rallyes et manifestations. En septembre 1933, elle entreprend de faire de l’acrobatie aérienne auprès du champion de voltige Michel Détroyat. En 1934, elle bat plusieurs records de vitesse.

La même année, Hélène s’engage auprès des mouvements féministes pour le droit des femmes, aux côtés notamment de la militante Louise Weiss et des aviatrices Maryse Bastié et Adrienne Bolland.

Le 30 août 1934, lors d’un vol d’entraînement sur l’aérodrome de Guyancourt, son avion s’écrase et Hélène Boucher, grièvement blessée, meurt dans l’ambulance qui l’emmène à l’hôpital. Elle sera décorée de la Légion d’honneur à titre posthume.

Liens utiles

La fiche Wikipédia d’Hélène Boucher

soutenir-bandeau

5 commentaires

  1. […] Le 4 septembre 1936, Beryl décolle d’Abingdon, en Angleterre, dans un monomoteur Percival Vega Gull. Après 20 heures de vol, elle tombe à court d’essence à cause du froid qui a endommagé ses réservoirs et s’écrase en Nouvelle-Ecosse, au Canada, mais s’en sort indemne. Echouant à rallier New York, elle devient malgré tout la première femme à traverser l’Atlantique d’est en ouest. L’exploit fait d’elle une des pionnières de l’aviation, aux côtés d’Amelia Earhart ou d’Hélène Boucher. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s