Grace O’Malley, princesse pirate

Reine du royaume d’Umaill en Irlande, Grace O’Malley (vers 1530 – vers 1603) est une femme pirate et une figure historique irlandaise.

La navigation dans le sang

Grace O'MalleyDe son nom irlandais Gráinne Ni Mháille, Grace O’Malley nait vers 1530 dans une Irlande dirigée par le roi d’Angleterre Henri VIII mais laissée sous le contrôle des princes et seigneurs irlandais. Grace est la fille de Maeve Ni Mháille et d’Eoghan Dubhdara Ó Mháille, du clan Mháille, établi au nord-ouest du pays. Famille de marins, les O’Malleys contrôlent des châteaux le long de la côte.

Grace s’intéresse très tôt à la navigation. D’après la légende, enfant, elle aurait demandé à son père de l’accompagner lors d’un voyage commercial en Espagne. Son père ayant refusé sous prétexte que ses longs cheveux pourraient se prendre dans les cordages du bateau, elle les aurait coupés pour l’obliger à l’emmener. Elle reçoit probablement une bonne éducation, parlant plusieurs langues dont le latin, l’espagnol et le français. Avec son père, elle apprend le commerce mais, malgré son insistance, il n’accepte jamais de l’emmener avec lui.

La constitution d’une flotte importante

En 1546, Grace est mariée à Donal O’Flaherty (Dónal an Chogaidh Ó Flaithbheartaigh), héritier et futur roi de Connacht. Ils auront trois enfants : Owen, Margaret et Murrough. Avec son mari, Grace se lance dans le commerce et la navigation. Des plaintes rapportent alors que leurs bateaux se comportent comme des pirates, imposant par la force des taxes de passage.

Finalement, Donal est tué à la bataille et Grace gagne le respect de ses hommes et de ses adversaires en défendant le château de Donal contre des envahisseurs irlandais puis anglais, malgré une infériorité numérique. Au début des années 1560, elle rentre sur les terres familiales, suivie par de nombreux O’Flaherty qui lui restent fidèles, et recrute des combattants pour poursuivre ses activités. Ses bateaux attaquent les navires qui passent à proximité tandis que, sur terre, elle s’attaque à plusieurs forteresses sur la côte. Héritant de la flotte de son père, elle se construit une fortune importante.

La reine Élisabeth Ire

En 1566, Grace se remarie avec Richard Burke, surnommée « Iron Richard », dont elle divorce rapidement. Cette union avait potentiellement pour objectif de récupérer le château de Rockfleet, position stratégique. Ils ont cependant un fils, Theobald.

A la fin du 16ème siècle, le pouvoir anglais grandit en Irlande et Grace utilise toutes les occasions qu’elle rencontre de lutter contre ce pouvoir. En 1593, cependant, deux de ses fils et son demi-frère sont capturés par Richard Bingham, gouverneur de Connacht. Grace navigue alors jusqu’en Angleterre pour rencontrer la reine Élisabeth Ire et demander leur libération. Devant la reine, elle refuse de s’incliner, voulant montrer qu’elle ne la reconnait pas comme sa souveraine. Grace ne parlant pas anglais et Elisabeth pas irlandais, la discussion se fait en latin ; les deux femmes parviennent à plusieurs accords, impliquant notamment le renvoi de Richard Bingham, la libération des proches de Grace et l’arrêt de son soutien aux rebellions irlandaises.

A son retour en Irlande, Grace dirige pendant quelques temps ses actions contre les « ennemis de l’Angleterre ». Constatant que la reine Élisabeth Ire, de son côté, manque à sa parole, Grace soutiendra à nouveau les rebelles irlandais pendant la Guerre de Neuf Ans. Elle meurt vers 1603 au château de Rockfleet et reste un personnage mythique de l’histoire irlandaise.

Liens utiles

La fiche Wikipedia de Grace O’Malley (anglais)

soutenir-bandeau

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s