Ada Lovelace, première programmeuse

Ada Byron, devenue par le mariage Ada Lovelace (1815 – 1852) est connue pour avoir traduit et annoté une description de la machine analytique de Charles Babbage, un ancêtre de l’ordinateur. Ses notes contiennent le premier algorithme destiné à être exécuté par une machine et Ada Lovelace est considérée comme la première programmeuse.

Passionnée de mathématiques

Ada LovelaceNée le 10 décembre 1815, Ada Byron est la fille d’Annabella Milbanke, mathématicienne, et du poète Lord Byron. Le mariage de ses parents est un désastre et, du fait du comportement violent de Byron, Annabella le quitte le 16 janvier 1816, alors qu’Ada a un mois. Le 21 avril, Byron signe l’acte de séparation et quitte l’Angleterre ; il ne reverra plus jamais sa femme et sa fille.

Passionnée de mathématiques, Annabella veille à ce que sa fille ait une éducation approfondie en sciences. En 1832, la jeune Ada rencontre Mary Sommerville, écrivaine et scientifique écossaise, qui l’aide à progresser. En 1833, par son intermédiaire, Ada rencontre Charles Babbage, mathématicien et inventeur qui conçoit des machines à calculer. Il invente une machine analytique capable de lire des cartes d’instruction, ancêtre mécanique de l’ordinateur d’aujourd’hui. Ada est fascinée par ces inventions et les deux savants deviennent proches.

La machine analytique de Babbage et le premier programme informatique

En 1835, la jeune femme épouse William King, comte Lovelace, avec qui elle aura trois enfants : Byron, Annabella et Ralph Gordon. Dévoué, William approuve et encourage les activités de sa femme mais sa santé fragile, mise à mal par les grossesses, l’empêche de se consacrer aux mathématiques pendant plusieurs années. En 1839, elle reprend ses études auprès du mathématicien Auguste De Morgan et propose ses services à Charles Babbage pour le développement de sa machine analytique. Dès lors, elle se consacre à ce projet.

En 1842, une description de la machine analytique de Babbage parait en français dans un journal suisse et il est proposé à Ada Lovelace de traduire ce mémoire en anglais. Elle y consacre neuf mois puis, sur idée de Charles Babbage, entreprend de compléter, corriger et annoter la description de la machine analytique. L’une de ses notes contient un algorithme très détaillé (servant à calculer une suite de nombres rationnels), souvent considéré comme le premier véritable programme informatique. Elle décrit également la machine analytique comme capable d’applications allant au-delà des mathématiques, la composition de morceaux de musique par exemple.

Cherchant à financer les projets de Babbage, Ada se met à jouer mais ne gagne que des dettes. Elle meurt à 36 ans, le 27 novembre 1852, d’un cancer de l’utérus.

Liens utiles

La fiche Wikipedia d’Ada Lovelace

soutenir-bandeau

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s