Rosa Parks, « la femme qui s’est assise »

Icône du mouvement des droits civiques, Rosa Parks (1913 – 2005) s’est illustrée en refusant sa place à un Blanc dans un bus. Au-delà de cette action, elle s’est largement investie dans le mouvement pour les droits civiques.

Une enfance marquée par le racisme et la ségrégation

Rosa ParksFille de Leona et James McCauley, respectivement institutrice et charpentier, Rosa Louise nait le 4 février 1913 en Alabama. Dans sa jeunesse, elle a des problèmes de santé chroniques. Après le divorce de ses parents, elle vit avec sa mère, son frère et ses grands-parents. Jusqu’à ses 11 ans, c’est Leona qui prend en charge son éducation, à laquelle elle accorde une grande importance, puis Rosa fait ses études dans des écoles pour enfants noirs. Mais son école est brûlée, à deux reprises, par des membres du Klu Klux Klan, et elle doit interrompre ses études avant la fin, pour prendre soin de sa grand-mère puis de sa mère malades.

Rosa affronte le racisme au quotidien. Son grand-père, inquiété par les actions du KKK, monte la garde devant la ferme familiale. Elle est marquée par les fontaines réservées aux Blancs ou aux Noirs, par l’interdiction des transports scolaires aux enfants jaunes ou noirs et par les sections réservées dans les bus. C’est là, dit-elle, qu’elle réalise « qu’il y [a] un monde pour les Noirs et un monde pour les Blancs ».

Refus de céder sa place

En 1930, Rosa commence à travailler en tant que couturière ; elle est également aide-soignante. En 1932, elle épouse Raymond Parks, barbier militant membre de l’Alabama de l’Association pour l’avancement des gens de couleur (National Association for the Advancement of Colored People, NAACP). Tous deux s’investissent dans divers mouvements de lutte pour les droits civiques.

En 1955, Claudette Colvin, une adolescente de 15 ans membre du NAACP, est arrêtée et menottée pour avoir refusé de céder sa place à un homme blanc ; Rosa lève des fonds pour la défendre. Mais Claudette est enceinte et le NAACP juge que ce fait lui sera reproché et pourrait nuire à la cause. Une autre femme, Mary Louise Smith, n’est pas non plus défendue du fait de son père alcoolique. Le 27 novembre 1955, après le meurtre sauvage d’Emmett Till qui choque  beaucoup d’Afro-Américains, Rosa assiste à un grand meeting sur le meurtre, tenu par T.R.M. Howard, activiste des droits civiques. Le 1er décembre 1955, un conducteur de bus, James Blake, lui ordonne de laisser sa place à un Blanc et de s’installer au fond ; Rosa refuse.

Le boycott des bus de Montgomery

Rosa ParksRosa est arrêtée, jugée et inculpée de désordre public ainsi que de violation des lois locales. Son affaire se transforme immédiatement en contestation de la loi sur la ségrégation. Rapidement, 50 dirigeants de la communauté afro-américaine, emmenés par Martin Luther King, se réunissent pour discuter des actions à mener à la suite de l’arrestation de Rosa Parks. Ils fondent le Montgomery Improvement Association et en élisent Luther King président. Un boycott des bus de Montgomery est organisé ; il durera 381 jours. Des violences et des vexations sont perpétrées contre les Noirs. Finalement, le 13 novembre 1956, la Cour suprême des États-Unis juge que la ségrégation dans les bus est anticonstitutionnelle. Le boycott cesse le 20 novembre, mais les violences ne s’achèvent pas.

Par la suite, Rosa Parks devient une icône pour le mouvement des droits civiques. De 1965 à 1988 (lorsqu’elle prend sa retraite), elle travaille dans l’équipe du représentant démocrate du Michigan, l’Afro-Américain John Conyers à la Chambre des Représentants des États-Unis.

Rosa Parks décède le 24 octobre 2005 à Détroit.

Liens utiles

La fiche Wikipédia de Rosa Parks

Advertisements

4 réflexions sur “Rosa Parks, « la femme qui s’est assise »

  1. Pingback: Septima Poinsette Clark, Mère du mouvement des droits civiques | L'Histoire par les femmes

  2. Pingback: Portrait : Rosa Parks, « la femme qui s’est assise » | Vannes Féministe

  3. Pingback: Joséphine Baker, artiste engagée | L'Histoire par les femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s