Tiyi, puissante reine d’Égypte

Reine d’Égypte de la XVIIIe dynastie, Tiyi remplit un rôle officiel auprès son mari Amenhotep III ; elle initie des réformes religieuses, officie lors de cérémonies et mène la diplomatie égyptienne lorsque son mari n’est plus en état de le faire.

Grande épouse royale

Ce buste représente le visage de la reine d'Egypte Tiyi
© Kemite

Née vers 1399 avant JC, Tiyi (ou Tiy, Tiye, Teje) est issue d’une famille aristocratique de la XVIIIe dynastie et originaire de la cité d’Akhmîm en Haute-Égypte. Sa mère, Touya, est chanteuse d’Hator et d’Amon », et cheffe des musiciens chargés du divertissement d’Amon et Min. Son père, Youya, est un riche propriétaire terrien ; il porte les titres de chef de la cavalerie et de prêtre de Min.

Influents, Touya et Youya se lient avec le pharaon Thoutmôsis IV puis son fils, Amenhotep III, qui accède au trône vers -1391/-1390. En -1388 au plus tard, Tiyi épouse le pharaon et le mariage est célébré en grandes pompes. Des scarabées commémoratifs mentionnent celle qui est alors encore une jeune fille comme « grande épouse royale » dès l’an 2 [du règne d’Amenhotep]. Ils auront ensemble six ou sept enfants, peut-être plus : une fille dont l’identité est incertaine, Satamon, Iset, Henouttaneb, Nebetâh, Thoutmôsis, le célèbre pharaon Akhénaton, Smenkhkarê, Baketaton, Kiya.

Une reine influente

Ce relief représente la reine Tiyi de profil, tournée vers la droite. Elle porte les attributs royaux.
© Keith Schengili-Roberts

Par le passé, d’autres reines d’Égypte jouent un rôle important, à l’image de Kentkaous II, de Néférousobek ou encore d’Hatchepsout. Tiyi se distingue par un statut de grande épouse royale officiel et important. Son mari fait d’elle sa conseillère et l’associe étroitement à l’exercice du pouvoir ; Tiyi est la première reine à voir son nom inscrit sur les actes officiels qui mentionnent : « Sous la majesté du Roi de Haute et Basse-Égypte, Amenhotep III et de la Grande Épouse Royale Tiyi I… ». Associée aux manifestations publiques, elle officie même lors de cérémonies importantes telles que le jubilé du règne d’Amenhotep. Les statues royales la représentent aux côtés de son époux, aussi grande que lui.

Les lettres d’Armana montrent le rôle important et l’influence de Tiyi à la cour. Gagnant le respect de dignitaires étrangers, elle traite directement avec eux ; elle endosse la charge de la politique et la diplomatie de l’Égypte lorsque son mari est frappé par la maladie. À la fin du règne d’Amenhotep, Tiyi exerce une régence de fait. Après la mort de son mari, Tushratta, roi du Mitanni (Proche Orient) lui écrit directement pour qu’elle intercède en sa faveur auprès de son fils, le nouveau pharaon Akhénaton.

A l’image de ses parents, Akhénaton fait de sa grande épouse royale, la célèbre Néfertiti, son égale. Tiyi le soutient, et reste influente pendant le règne de son fils.

Tiyi meurt vers – 1338, en l’an XII du règne de son fils. Des études récentes l’ont identifiée parmi les momies du tombeau KV35 ; Tiyi a été enterrée dans la vallée des rois, avec notamment son mari et l’une de ses filles.

Liens utiles

La page Wikipédia de Tiyi
Tiyi I

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.