Nehanda Nyakasikana, médium insurgée

Nehanda Charwe Nyakasikana (vers 1840–1898) est un svikiro, une médium du peuple shona au Zimbabwe. Considérée comme la réincarnation d’une princesse du 15ème siècle, elle inspire un mouvement de révolte contre les colons britanniques.

L’esprit de Nehanda

Nehanda Nyakasikana et Sekuru Kaguvi
Nehanda Nyakasikana et Sekuru Kaguvi

Nehanda Nyakasikana nait vers 1840 en Rhodésie (actuel Zimbabwe), sous le nom de Nyakasikana. Son peuple, les Shonas, pratique le culte des ancêtres et voit en elle la réincarnation de l’esprit Nehanda.

Au 15ème siècle, Nyamhika, fille de l’empereur Mutota et considérée comme possédant une essence divine, participe à un rituel incestueux imposant de coucher avec son demi-frère Matope pour le rendre plus puissant. Matope agrandit l’empire de façon considérable et partage son royaume avec sa demie-soeur, qui devient « Nehanda », la première souveraine de l’empire Monomotapa.

A sa mort, l’histoire raconte que l’esprit de Nehanda devient un mudzimu (esprit des ancêtres) royal, survivant dans le corps d’un lion jusqu’à se réincarner dans la bonne personne. Quatre siècles plus tard, le peuple shona considère ainsi que l’esprit de Nehanda vit dans le corps de Nehanda Nyakasikana, ce qui fait de la jeune femme une médium de talent.

Les colons britanniques

En tant que médium, Nehanda Nyakasikana réalise des prophéties, prononce des oracles et réalise des cérémonies traditionnelles pour assurer un climat favorable et de bonnes récoltes.

Influente, Nehanda Nyakasikana préconise dans un premier temps de maintenir de bonnes relations avec les premiers colons européens venus s’installer en Afrique. Elle estime qu’ils sont là pour faire du commerce, et qu’il faut les accueillir en amis.

Mais les relations avec les colons s’enveniment rapidement. Les Britanniques imposent au peuple shona une présence de plus en plus forte, et des exigences de plus en plus pesantes. En 1896, révoltée par les travaux forcés et les taxes imposés à son peuple, Nehanda Nyakasikana incite son peuple à se révolter.

La première Chimurenga

Incités par Nehanda Nyakasikana, les Shonas et les Ndébélés se révoltent contre les colons dans ce qui sera appelé la première Chimurenga (rébellion) ou Deuxième guerre Matabele [anglais]. Dans un premier temps, la révolte est menée par le prêtre Mukwati. En octobre, Nehanda Nyakasikana et le prêtre Kaguvi [anglais], considéré comme l’esprit époux de Nehanda, prennent le relais et jouent un rôle considérable dans la révolte.

Pendant plus d’un an, Nehanda Nyakasikana incite son peuple à combattre les colons et échappe aux Britanniques qui cherchent à la capturer. Lorsque la révolte est réprimée, en 1897, Nehanda Nyakasikana et Kaguvi sont arrêtés, accusés de meurtre et condamnés à mort. Les Anglais leur offrent la vie sauve s’ils se convertissent au christianisme, mais ils refusent. Nehanda est exécutée par pendaison ; l’histoire raconte que, dans un premier temps, les Anglais n’arrivent pas à la tuer. Juste avant de mourir, ses derniers mots sont : « Mes os reprendront vie! »

Mbuya (grand-mère) Nehanda Nyakasikana reste une figure marquante de la lutte pour la colonisation du Zimbabwe. La seconde Chimurenga (1966 – 1979) conduire à l’indépendance du pays.

Liens utiles

Nehanda Nyakasikana,ou l’Esprit de Nehanda Nymhika
Nehanda Nyakasikana, la mère de l’indépendance du Zimbabwe
Page Wikipédia de Nehanda Nyakasikana
Page Wikipédia de Nehanda Nyakasikana en anglais (plus complète)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s