Maria Montessori, médecin et pédagogue

Maria Montessori (1870 – 1952) est une médecin et une pédagogue italienne, connue pour la méthode de pédagogie qui porte son nom et qui est à la base de la pédagogie de 22 000 écoles dans le monde entier.

L’intérêt croissant pour la pédagogie

Maria MontessoriIssue d’une famille bourgeoise, Maria Montessori nait le 31 août 1870 à Chiaravalle en Italie, mais grandit ensuite à Rome. Son père, comptable dans la fonction publique, et sa mère, l’élèvent avec une discipline stricte et la destinent à une carrière d’enseignante. Au cours de ses études, Maria éprouve rapidement de l’intérêt pour les mathématiques et les sciences et, malgré la nette désapprobation de son père, intègre une école technique pour garçons. C’est alors qu’elle décide de devenir médecin et qu’elle intègre l’université. Sa relation avec son père, mais également avec d’autres proches, se dégrade alors nettement, allant parfois jusqu’à l’hostilité.

En 1896, Maria obtient son diplôme de médecine et prend un travail à la clinique psychiatrique de l’Université de Rome. En observant des enfants en situation de handicap mental, elle réalise qu’on ne leur fournit ni jeux ni objets pour leur permettre de développer leurs capacités. Persuadée que le problème de ces enfants vient plus de la pédagogie que d’une condition médicale, Maria se passionne pour la question et étudie les ouvrages de médecins et de pédagogues tels que Jean Itard ou Édouard Séguin. En 1899, elle intervient lors d’un congrès de pédagogie à Turin, et commence par la suite à être sollicitée pour des conférences à Rome, mais également à Paris, et se met à étudier la psychologie et la philosophie. En parallèle de ses recherches, elle crée une école d’orthophrénie (l’art de bien diriger les facultés intellectuelles) et y forme des enseignants, tout en continuant à travailler auprès d’enfants en situation de handicap mental.

La Maison des enfants de San Lorenzo

En 1901, Maria commence à travailler auprès d’enfants (non atteints de handicap) dans leur petite enfance, et se lance dans la création de sa méthode pédagogique. En 1907, à Rome, un organisme fait construire deux immeubles dans le quartier populaire de San Lorenzo, et demande à Maria d’organiser la vie des enfants. Une Maison des enfants (Casa dei bambini) est alors créée, faisant office d’école ; les parents y ont libre accès, et l’institutrice a le devoir d’habiter dans le même immeuble pour une meilleure collaboration autour de l’éducation des enfants. C’est dans cette école que Maria met au point et teste sa méthode pédagogique. La méthode Montessori est basée sur l’accompagnement du développement naturel de l’enfant, en lui fournissant un environnement adapté à ses caractéristiques propres et à celles de son âge. Aux enseignants qu’elle forme, elle répète « observer mais non juger ». Mettant l’accent sur l’importance de l’éducation dès le plus jeune âge, la pédagogie Montessori repose sur l’observation de l’enfant et le respect de ses besoins.

L’Association Montessori Internationale

Rapidement, la Casa dei bambini de San Lorenzo se fait connaître internationalement et des associations caritatives demandent à Maria la création de maisons d’enfants. Pour faire connaître sa méthode, participer à des congrès et organiser des formations pour les enseignants, Maria voyage dans le monde entier, notamment aux Etats-Unis entre 1914 et 1918. En 1929, Maria fonde l’Association Montessori Internationale qui a pour objectif de promouvoir sa méthode pédagogique.

En 1936, le gouvernement italien fasciste interdit la pédagogie montessorienne et fait fermer les écoles. Maria quitte alors l’Italie pour l’Espagne, puis pour les Pays-Bas lors de l’arrivée de Franco au pouvoir. Lors de la Seconde guerre mondiale, elle s’installe en Inde où elle développe, avec l’aide de son fils Mario, sa méthode pour les enfants d’âge scolaire. Passée la guerre, elle reste quelques temps en Inde avant de retourner vivre aux Pays-Bas.

Maria Montessori meurt aux Pays-Bas en 1952, à l’âge de 81 ans, et son fils poursuit son œuvre. Aujourd’hui, il y a plus de 22 000 écoles Montessori dans le monde entier.

Liens utiles

Biographie de Maria Montessori
La fiche Wikipédia de Maria Montessori
Pédagogie Montessori.

soutenir-bandeau

6 commentaires

  1. Ce blog est une inspiration pour moi alors que j’écris le cycle des histoires de “Le Fil”. Ici sont racontées les histoires de femmes exceptionnelles, qui contrastent avec les femmes dont je parle, les anonymes qui constituent l’histoire avec un petit h. Des mères parlent à leurs filles qui, à leur tour, parlent à leurs filles, 100 femmes sur 2500 ans. De quoi leurs parlent-elles? De leurs corps, de leur classe sociale, de leur mère à elle, de résignation, de résistance! http://fr.arabellahutter.com/12eme-fil-visite-au-village/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s