Lǚ Mǔ, à la tête d’une rébellion

Lǚ Mǔ, dont le nom signifie « Mère de Lǚ », a mené un soulèvement de paysans contre la dynastie Xin dans la Chine ancienne, au commencement de la Chine impériale.

La famine

Femme chinoise
Femme noble

Lǚ Mǔ nait en Chine, à une date inconnue au cours de la dynastie Han, dans l’actuelle province du Shandong (côte est du pays). Elle est issue d’une famille aisée. A cette période, vers la fin du premier siècle avant J.C., l’impératrice douairière Wang Zhengjun n’a plus d’héritiers et son neveu, le premier ministre Wang Mang se proclame empereur, fondant la dynastie Xin.

Le nouvel empereur lance une politique de nationalisation des forêts, des terres non cultivées, et de monopole étatique du commerce. Il entreprend un démantèlement des grands domaines mais recule face à la résistance des grands propriétaires terrains. Sa politique d’imposition pèse également lourdement sur la paysannerie. A la même période, le fleuve Jaune déborde, causant le pourrissement de récoltes et une famine, ce qui exacerbe le mécontentement des propriétaires comme des paysans.

L’insurrection

Lǚ Mǔ est alors une veuve fortunée. En 14 après JC, son fils Lu Yu, qui a travaillé pour le gouvernement de la préfecture de Haiqu, n’obéit pas aux ordres lui intimant de punir des citoyens qui ne paient pas leurs impôts. Il est alors exécuté pour insubordination. Furieuse, Lǚ Mǔ entreprend de le venger. Elle vend ses biens pour recruter et armer des paysans, pour acheter des vivres et des chevaux. Elle va de porte en porte plaider contre la politique d’imposition et de conscription du gouvernement et rallie à elle des sympathisants parmi une population déjà mécontente. Bientôt, elle se trouve forte de milliers de combattants qu’elle organise et à qui elle impose une règle stricte, leur interdisant notamment de voler les terres des paysans. Prenant le titre de général, elle mène ses troupes contre la capitale de la préfecture de Haiqu. Les rebelles sont victorieux et, sur les ordres de Lǚ Mǔ, le magistrat de la préfecture est exécuté.

Sourcils Rouge

Suite au combat, Wang Mang envoie du renfort à Haiqu, mais les troupes de Lǚ Mǔ se sont déjà retirées. La victoire accroît considérablement la renommée de Lǚ Mǔ et son armée grandit jusqu’à compter plus de dix mille personnes. Les rebelles poursuivent leurs attaques contre le gouvernement et Wang Mang, impressionné par leur nombre, tente en vain d’envoyer des émissaires pour négocier une reddition.

En 18 après JC, Lǚ Mǔ meurt de maladie. Après sa mort, beaucoup de ses hommes se joignent à d’autres forces rebelles et cette nouvelle armée se fait connaître sous le nom de Sourcils Rouge. Elle sera l’une des principales organisations rebelles qui, par la suite, renversera le régime de Wang Mang et permettra la restauration de la dynastie Han.

Liens utiles

Lǚ Mǔ – mother of a revolution (anglais)
La fiche Wikipédia de Lǚ Mǔ

soutenir-bandeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s