Weetamoo, cheffe guerrière amérindienne

Weetamoo, aussi connue sous les noms de Weetamoe, Namumpum ou encore Tatapanunum (entre 1635 et 1640-1676) est une cheffe amérindienne Pocasset Wampanoag.

Fille de sachem

Weetamoo la Squaw SachemFille du sachem Corbitant, chef des Pocassets, et d’une de ses femmes, Weetamoo nait entre 1635 et 1640 dans l’actuel Massachusetts. Elle a une jeune sœur, Wootonekanuske. Son père n’ayant pas de fils, sa qualité d’aînée fait d’elle l’héritière du rôle de sachem des Pocassets.

Weetamoo grandit dans le plus important village Pocasset, Mettapoisett (actuel Cap Cod, Massachusetts). Elle apprend la chasse, la pêche, la natation, la cuisine, le tannage, ainsi que la diplomatie. Supposée devenir sachem, Weetamoo passe en 1654 un rite de passage à l’âge adulte normalement réservé aux garçons, la quête de vision. L’adolescent accomplissant ce rite doit se rendre seul dans la forêt et jeûner plusieurs jours, en quête de communion avec les énergies spirituelles fondamentales, jusqu’à ce que l’esprit de l’enfant disparaisse¹.

Le mariage avec Wamsutta

Quelques années après sa quête de vision, Weetamoo épouse Wamsutta, l’aîné de Massasoit, sachem des tribus Wampanoag, dont font partie les Pocassets. Massasoit vit en paix avec les colons, une paix officialisée par un traité avec la colonie de Plymouth. Les missionnaires de la colonie entreprennent de convertir les populations locales au christianisme et des petites communautés commencent à se former, coupant les convertis de leur culture originelle pour leur imposer la culture occidentale.

En 1661, la mort de Massasoit fait de son fils, Wamsutta, le sachem des tribus Wampanoag. En signe de fidélité, son frère Metacomet et lui prennent respectivement les noms de Philippe et Alexandre. Les colons anglais, pourtant, n’apprécient pas Wamsutta-Alexandre et, alors qu’il est invité à la colonie de Plymouth, le sachem tombe malade et meurt, probablement empoisonné. Weetamo, qui s’était toujours montrée amicale avec les colons et qui en avait intégré certaines coutumes, en conçoit une grande haine à leur égard.

La guerre du roi Philippe

Metacomet-Philippe prend la succession de son frère et les relations entre les Wampanoag et les colons se tendent. En 1671, les Anglais arrachent au sachem un traité d’allégeance, exigeant que les guerriers leur remettent leurs armes et stipulant la soumission des tribus à la couronne d’Angleterre. Réalisant que les Anglais n’en resteront probablement pas là, Metacomet-Philippe noue des alliances avec d’autres tribus et s’efforce de mettre en place un approvisionnement en armes et munitions, prévoyant une révolte en 1676. Mais en 1675, le corps d’un indien converti est retrouvé et trois guerriers Wampanoag sont arrêtés, jugés et exécutés. La tension est telle que Metacomet-Philippe ne peut plus retenir ses hommes. Le 24 juin 1675, de premiers raids sont lancés contre les ennemis et la « guerre du roi Philippe » éclate.

Remariée entre temps avec un homme nommé Petonowowett, Weetamoo quitte son mari lorsque celui-ci s’allie avec les Anglais pour rejoindre Metacomet-Philippe dans sa révolte. Elle obtient notamment le commandement de trois cents hommes et mène des attaques contre les colons. Pendent l’année suivante, les tribus Wampanoag et leurs alliés attaquent plus de la moitié des colonies anglaises et brûlent une douzaine de villes. Le 6 août 1676, les Anglais tendent une embuscade aux Wampanoag. Six jours plus tard, Metacomet-Philippe, trahi par un de ses hommes, est tué. Les colons traquent sans relâche les leaders indiens et exécutent ceux qu’ils capturent, y compris ceux qui se rendent.

Traquée comme les autres, Weetamoo perd pied alors qu’elle fuit par le fleuve Tauton et se noie. Retrouvé, son corps est exposé en public.

Weetamoo est aujourd’hui connue sous le nom de « squaw sachem ».

Liens utiles

Queen Weetamoo  (anglais)
La fiche Wikipédia de Weetamoo
La fiche Wikipédia de Weetamoo en anglais
Weetamoo, the Squaw Sachem (anglais)
La Guerre du roi Philippe

¹ Je ne suis pas spécialiste du domaine, mes excuses si j’interprète ou décris mal…

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s