Trotula de Salerne, pionnière de la gynécologie

Trotula de Salerne, ou Trotula di Ruggiero (ou encore Trota), est une médecin italienne du Moyen Âge, à qui on attribue plusieurs ouvrages traitant de la santé féminine.

Les bases de la médecine féminine

Trotula de SalerneOn sait très peu de choses de la vie de Trotula de Salerne, mis à part qu’elle vit probablement au XIème siècle et qu’elle appartient à l’École de Salerne. Médecin, elle écrit en latin plusieurs ouvrages sur la santé des femmes qui donnent de premières bases pour la médecine féminine, notamment son Traitement des femmes malades avant et après l’accouchement, et Les maladies des femmes avant, pendant et après l’accouchement. Dans ces ouvrages, elle préconise notamment l’usage d’opiacés pour atténuer les douleurs de l’accouchement, allant à l’encontre des positions de l’Eglise de l’époque, pour qui les femmes doivent souffrir en accouchant.

Traitement pour les femmes

Dans son Maladies des femmes (De passionibus mulierum curandarum), elle décrit des problèmes de santé liés aux règles et à l’accouchement, évoquant différentes façons de réguler le cycle féminin. De nombreuses théories sont tirées ou inspirées de celles de Claude Galien, médecin grec du IIème siècle. Traitement pour les femmes liste des séries de remèdes pour divers problèmes de santé, pas toujours spécifiquement féminins.

On a souvent prétendu que les ouvrages de Trotula de Salerne avaient été écrit par un homme, mais l’existence de cette femme médecin est aujourd’hui admise. L’attribution de son travail à un homme est du à un « effet Matilda » : le déni de la contribution des femmes à la recherche scientifique.

Liens utiles

La fiche Wikipédia de Trotula de Salerne
Trotula of Salerno

soutenir-bandeau

Publicités

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Je souhaiterais (pour un travail) avoir les références précises d’un extrait (paraît-il fameux) ou Trotula de Salerne est décrite en train de réaliser un accouchement et de soigner un périnée endommagé (Wikipédia dit que c’est Constantin l’Africain qui est témoin de tout cela)… je ne trouve nulle part les textes originaux

    Cordialement,
    Maxime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s