Anne de Bretagne, duchesse protectrice

Anne de Bretagne (1477 – 1514) est duchesse de Bretagne puis reine de France. En Bretagne, elle est un symbole de défense de la région.

Duchesse de Bretagne

Anne de BretagneAnne de Bretagne naît en janvier 1477 au château des ducs de Bretagne à Nantes. Elle est la fille du duc François II de Bretagne et de Marguerite de Foix. Élevée par une gouvernante, elle reçoit une éducation noble, apprenant à lire et à écrire et peut-être à danser et chanter.

François II n’a pas d’héritier mâle, et décide de faire reconnaître héritière sa fille par les États de Bretagne, en 1486. En rébellion contre le roi de France, il cherche à marier Anne pour renforcer sa position.

En 1488, François II  perd la guerre contre le roi de France et doit signer un traité, comprenant une clause disant que le duc ne pourra marier ses filles sans le consentement du roi de France. Il meurt quelques jours plus tard, et une nouvelle crise se déclenche entre la France et la Bretagne. En 1490, Anne, devenue duchesse, épouse par procuration le futur Maximilien Ier, alors roi des Romains, ce qui est une violation du traité.

La paix avec le royaume de France

En 1491, Charles VIII, roi de France, assiège Rennes où se trouve Anne, pour qu’elle renonce à ce mariage. Vaincue, Anne se rend et le 6 décembre 1491, elle épouse officiellement Charles VIII (le mariage avec Maximilien étant annulé par le pape), devenant ainsi reine de France. Le contrat de mariage spécifie qu’il a pour vocation d’assurer la paix entre le duché de Bretagne et le royaume de France, et Charles VIII interdit à son épouse alors de porter le titre du Duchesse de Bretagne. La jeune Anne n’a pas encore quinze ans, et sa belle-famille se défie d’elle ; éloignée de la vie politique, elle est prise par ses nombreuses grossesses. Le couple aura six enfants, qui meurent tous en bas âge.

Reconquête de son duché

A la mort de Charles VIII en 1498, Anne reprend la tête de l’administration du duché de Bretagne. Elle convoque les états généraux, et frappe monnaie à son effigie. La jeune fille est devenue une femme qui n’entend plus se laisser dépouiller de son titre ni imposer ses règles. Son contrat de mariage lui imposant, en l’absence d’héritier mâle, d’épouser le successeur de Charles VIII, elle épouse en troisièmes noces le roi de France Louis XII, qui est est un ancien allié, ami et prétendant. Leur contrat de mariage est très différent du précédent ; Anne de Bretagne conserve son titre de duchesse et l’intégralité des droits sur la Bretagne, et il est spécifié que Louis XII ne pourra pas hériter du duché. Jusqu’à sa mort, Anne défendra sa souveraineté sur le territoire.

Mécène, Anne de Bretagne développe les arts et la culture en s’entourant des musiciens et des poètes les plus célèbres de son temps. Elle est en particulier une grande amatrice des arts italiens.

Usée par ses nombreuses grossesses, Anne de Bretagne meurt en 1514, à 36 ans.

Liens utiles

La page Wikipédia d’Anne de Bretagne
Anne de Bretagne, duchesse de Bretagne et deux fois reine de France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s