Jacquette de Montbron, architecte pendant la Renaissance

Humaniste, lettrée et savante, Jacquette de Montbron (1542 – 1598) est la seule femme architecte connue en France pendant la Renaissance.

Cette photographie montre le palais Renaissance de Bourdeilles. Au premier rang, les jardins du palais avec une vaste pelouse bordées de rangées d'arbres. Derrière le jardin, le palais en lui-même avec une tour ronde à gauche. Le ciel est voilé de nuages effilochés.
Palais Renaissance de Bourdeilles © Alban Schoffit

Du mariage au veuvage

Jacquette de Montbron naît en 1542 dans l’Angoumois, une ancienne province française correspondant au centre de l’actuel département de la Charente. En juin 1558, âgée de 16 ans, Jacquette épouse André de Bourdeille, vicomte de Bourdeilles, lieutenant du roi Henri III, gouverneur et sénéchal du Périgord, qui a plus de deux fois son âge. Il est le frère de l’écrivain, chroniqueur et militaire Pierre de Bourdeilles, dit Brantôme. C’est à travers les écrits de ses derniers, et l’Oraison funèbre qu’il rédigera pour sa belle-sœur, que nous savons que Jacquette est une femme cultivée, intelligente et savante qui aime les arts et écrit des poésies :

« Elle parlait fort bien et fort éloquemment […] ; et, son entretien était très beau, et toujours plein de beaux discours et paroles. Elle a fait et composé de très belles poésies et d’autres belles choses en prose, qui se trouvent en son cabinet parmi ses livres, de la lecture desquels elle était très curieuse ; elle s’y adonnait ordinairement jour et nuit. Elle parlait et comprenait bien l’espagnol et l’italien, et quelque peu le latin. »

Seule héritière de son frère aîné René de Montbron, mort la même année à la bataille de Gravelines, Jacquette apporte en dot à son mari des propriétés à Matha, Archiac et Sertonville en Angoumois. Le couple aura six enfants : Jeanne, Renée, Isabeau, Adrienne, Henri et Claude. En 1582, à l’âge de 63 ans, André décède des suites d’une chute de cheval survenue des années plus tôt. Affectée par le décès de son mari, Jacquette ordonne des funérailles « avec beaucoup de magnificence ». Veuve, elle hérite de l’ensemble des propriétés du couple et refuse par la suite tous les prétendants, y compris son beau-frère.

Architecte du palais Renaissance de Bourdeilles

En 1587, Jacquette de Montbron entre comme dame de compagnie au service de la reine-mère Catherine de Médicis, une reine férue d’art et une grande mécène. Elle fait partie de ses favorites, jusqu’à ce qu’elle regagne ses terres en 1588. L’année suivante, elle reçoit un leg de 4 000 écus de la part de la reine, une somme qu’elle utilise pour faire édifier un château Renaissance à proximité de l’ancienne forteresse médiévale, propriété de la famille de son époux dont elle a hérité à Bourdeilles. Le rôle de Jacquette dans cette construction est connu par l’Oraison funèbre écrite par son beau-frère Pierre :

« Sur tous les arts, elle aima fort la géométrie et l’architecture, y étant très experte et ingénieuse, comme elle a bien fait apparaître en ce superbe édifice et belle maison de Bourdeille, qu’elle fit bâtir de son invention et seule façon, qui est très admirable. (…) Toujours elle a fait bâtir et remuer pierres en toutes ses maisons, étant toujours assidue en quelque belle action, comme à ses ouvrages, auxquels elle fut fort industrieuse et laborieuse. »

Cette photographie montre le château Renaissance de Matha, baigné d'une lumière du soir.
Château de Matha ® rosier

Jacquette conçoit les plans du palais – et d’autres de ses possessions – et supervise les travaux. De ce palais, une seule aile sera cependant édifiée de son vivant en raison de problèmes financiers ; ses descendants achèveront son travail. Mécène, Jacquette fait également construire le château de Matha en Angoumois, en puisant son inspiration dans l’architecture italienne et en contribuant par là à la diffusion de la culture. Influencée par l’architecte de Sebastiano Serlio, elle sait aussi s’affranchir des codes et introduire dans ses demeures des innovations audacieuses et des éléments décoratifs nouveaux. Des choix artistiques qui, par la suite, influenceront d’autres édifices dans le Périgord.

Jacquette de Montbron est la seule femme connue en France à avoir joué un rôle en architecture au cours de la Renaissance. Elle n’est en revanche pas un cas unique en Europe : elles sont plus nombreuses, notamment, en Italie et en Flandre. Marguerite d’Autriche (ou Marguerite de Parme,1522–1586), femme du duc de Parme et de Plaisance Ottavio Farnèse dessine ainsi les plans du palais Farnèse de Plaisance.

Amatrice d’art et humaniste

Après avoir fréquenté lettré·es et savant·es à la cour, Jacquette de Montbron constitue sur ses terres une cour autour d’elle. Elle s’y entoure notamment de son beau-frère Brantôme, du philosophe et auteur Jean de Champagnac, et maintient une correspondance soutenue avec ses fréquentations à la cour de la reine. Elle lit, écrit, soutient et diffuse les arts et la culture.

Pendant la huitième guerre de Religion (1585 – 1598), Jacquette donne refuge à des notables catholiques venus demander protection. Assiégée à Mathas par le prince de Condé, Henri Ier de Bourbon-Condé, l’un des principaux chefs du parti protestant, elle refuse de livrer ses hôtes. Elle lui fait passer le message qu’elle ne le craint pas, et que jamais elle ne trahira « ces pauvres gens qui s’étaient allés couvrir et sauver sous sa foi ». Ni le siège ni les menaces ne font plier son courage.

Jacquette perd sa fille Renée, qui meurt avant 1597, et cette perte l’affecte profondément. D’après son beau-frère : « la mélancolie qu’ elle conçut de cette honnête fille l’emporta dans les dix-huit mois ». En effet, Jacquette de Montbron meurt en juin 1598, des suites d’une longue maladie.

Liens utiles

Jacquette de Montbron (1542–1598), femme « architecte » de la Renaissance entre Angoumois et Périgord
Jacquette de Montbron
Page Wikipédia de Jacquette de Montbron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.