Hedy Lamarr, actrice et inventrice

Connue et reconnue pour son audacieuse carrière cinématographique, Hedy Lamarr (1914 – 2000) s’est également illustrée en inventant un système de codage de transmissions.  Ce système de codage de transmissions est utilisé aujourd’hui encore pour le positionnement par satellites ou la technologie Wi-Fi.

Une actrice audacieuse

Hedy LamarrFille de Gertrud Lichtwitz, pianiste, et d’Emil Kiesler, directeur de banque, Hedwig Eva Maria Kiesler nait le 9 novembre 1914 à Vienne (Autriche-Hongrie). Éduquée par un précepteur, elle apprend le piano, la danse et parle quatre langues. À seize ans, elle s’inscrit à l’école d’art dramatique de Berlin et joue dans un premier film, Geld auf der Strasse (« De l’argent venu de la rue ») dès 1930.

Engagée par le metteur en scène de théâtre Max Reinhardt, Hedy enchaîne les films au cours des années suivantes : Tempête dans un verre d’eau en 1931, Les Treize Malles de monsieur O. F. en 1931, Pas besoin d’argent en 1933. En 1933, elle joue dans le film Extase de Gustav Machaty, film qui fait scandale du fait d’une scène de nudité et d’une représentation de l’orgasme féminin. Le film est salué par la critique et la prestation d’Hedwig, qui fait sensation, lui vaut une réputation sulfureuse. Elle est alors la première actrice à apparaître nue dans un film.

Le système de codage de transmissions

La même année, Hedwig épouse Fritz Mandl, un marchand d’armes autrichien qui lui interdit de poursuivre sa carrière, et qui aurait tenté de faire détruire les copies d’Extase. En 1937, après avoir quitté son mari à grand fracas, elle embarque pour les États-Unis et reprend sa carrière cinématographique à Hollywood. L’obtention d’un contrat de sept ans avec la M.G.M. lui permet de se produire, pendant cette période, dans une quinzaine de longs métrages parmi lesquels Casbah de John Cromwell et La Danseuse des Folies Ziegfeld de Robert Z. Leonard, un film à succès. En hommage à Barbara La Marr, grande actrice américaine du cinéma muet morte en 1926, elle prend le pseudonyme d’Hedy Lamarr. En 1939, elle épouse le scénariste et producteur Gene Markey ; le mariage ne durera qu’un an. Par la suite, Hedy se mariera quatre nouvelles fois et aura deux enfants (Anthony et Denise) avec son troisième époux.

En 1941, au cours de la Seconde Guerre mondiale, Hedy Lamarr et le compositeur George Antheil créent et brevettent conjointement un système de codage de transmissions pour combattre les sous-marins allemands. Jugé impraticable par l’US Navy, le système, appelé « étalement de spectre », est alors refusé pour être finalement utilisé à partir de 1962, grâce aux progrès faits en électronique entre les deux. Ce système de codage de transmissions est utilisé aujourd’hui encore pour le positionnement par satellites ou la technologie Wi-Fi.

L’actrice « la moins coopérative »

Au cours de la guerre, Hedy joue dans le film d’espionnage Les Conspirateurs de Jean Negulesco et dans le thriller Angoisse de Jacques Tourneur, avant d’achever en 1945 son contrat avec la MGM sur la comédie La Princesse et le Groom. Désirant des rôles plus consistants que ceux qu’elle a obtenus précédemment, Hedy se lance dans la production indépendante en créant sa propre société. Dès 1946, elle joue dans Le Démon de la chair où elle interprète une criminelle schizophrène, film qui demeure parmi ses grands classiques. Mais son film suivant, La Femme déshonorée, est un échec et son expérience de production indépendante s’arrête net. En 1949, elle joue Dalila dans Samson et Dalila, film qui connait le triomphe. Par la suite, elle tourne dans de nombreux films, de la comédie au film d’espionnage en passant par le western, avec plus ou moins de succès jusqu’à Femmes devant le désir, en 1957, qui est son dernier film officiel.

Hedy n’obtient pas de prix au cours de sa carrière, si ce n’est le Prix pomme acide de l’actrice la moins coopérative remis par les Golden Apple Awards en 1949. Détestant les interviews et l’attention médiatique, elle commence à s’isoler, dilapide sa fortune à la fin de sa carrière et tombe lentement dans l’anonymat. En 1960, puis en 1966, elle est arrêtée pour vol à l’étalage puis relâchée. En 1990, une récidive lui vaut une condamnation à un an de probation.

Hedy Lamarr meurt le 19 janvier 2000 à Altamonte Springs, en Floride.

Liens utiles

La fiche Wikipédia d’Hedy Lamarr
La filmographie d’Hedy Lamarr
Hedy Lamarr, actrice, inventrice

soutenir-bandeau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s