Nzinga Mbende, reine stratège, guerrière et diplomate

Ana de Sousa Nzinga Mbende, connue sous le nom de reine Nzinga Mbende, est une reine des royaumes Ndongo et Matamba , du peuple Ovimbundu, en Angola.

Une émissaire pour la paix

Reine Nzinga Mbande (Angola)Nzinga, née en 1583, est la fille du roi Ngola Kiluanji et de Kangela. D’après la tradition, son nom vient du fait qu’elle est née avec son cordon ombilical autour du cou, particularité supposée indiquer un caractère fier et hautain. Elle a deux sœurs, Kifunji et Mukambu, et un frère, Ngola Mbande. Favorisée par son père, Nzinga l’observe gouverner le royaume et l’accompagne à la guerre.

Au 16ème siècle, la France et l’Angleterre menacent la position du Portugal dans le commerce d’esclaves et les Portugais consolident leur pouvoir en Angola. Son frère devenu roi, Ngola Mbende, veut amener les Portugais à retirer une forteresse bâtie sur ses terres et à lui restituer certains de ses sujets tenus captifs. En 1621-1622, il envoie sa soeur comme émissaire lors d’une conférence de paix avec le gouverneur portugais João Correia de Sousa à Luanda. D’après la légende, le gouverneur portugais ne lui aurait pas offert de chaise mais un tapis de sol pour les négociations, traitement réservé aux subordonnés dans les coutumes Ovimbundu. Nzinga aurait alors ordonné à une servante de s’agenouiller au sol pour qu’elle puisse s’asseoir sur son dos, se plaçant comme égale du gouverneur.

Nzinga parvient à obtenir un traité de paix avec le Portugal et se convertit au christianisme, adoptant le nom de Dona Anna de Sousa, peut-être pour raffermir ces liens. Cependant, les Portugais ne respectent pas le traité et Ngola Mbende se suicide. Nzinga assure alors la régence pour son neveu, Kaza. Des rumeurs l’accusent alors d’avoir empoisonné son frère puis assassiné son neveu pour s’assurer le pouvoir. Elle prend le titre de reine d’Andongo et combat les Portugais. En 1629, l’une de ses sœurs est capturée par les Portugais.

La guerre contre le Portugal

En 1641, les Néerlandais, alliés au Royaume de Kongo, prennent Luanda. Nzinga leur envoie une mission diplomatique et conclue une alliance avec eux contre les Portugais. En 1644, elle défait l’armée portugaise à Ngoleme mais est vaincue à son tour à Kavanga deux ans plus tard. Dans la bataille, sa deuxième sœur est capturée, ses liens avec le Royaume du Kongo sont révélés ainsi que l’espionnage pratiqué par sa première sœur captive. En représailles, les Portugais auraient noyé l’espionne, mais d’autres sources rapportent qu’elle aurait réussi à s’enfuir.

Grâce à des renforts néerlandais, Nzinga tient tête aux Portugais et continue à mener elle-même ses troupes à la bataille. En 1657, à l’âge de 74 ans, elle finit par signer un traité de paix avec le Portugal. Après la guerre, elle tente de reconstruire son pays, s’occupe de réinstaller d’anciens esclaves et, n’ayant pas de fils, gère sa succession.

Sa mort naturelle, le 17 décembre 1663, accélère le processus de domination du Portugal en Afrique du Sud-Ouest. Elle est connue en Angola pour son sens aigu de la politique, de la diplomatie et des tactiques militaires.

Liens utiles

Ana Nzinga Mbande, fearless African queen
Queen Ana de Sousa Nzinga Mbande of Ndongo (Angola)
La fiche Wikipédia de Nzinga Mbande (en anglais)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s