Madeleine Braun, première vice-présidente de l’Assemblée nationale

Madeleine Weill, devenue Madeleine Braun (1907 – 1980), est une femme politique française. Elle est la première à avoir été élue vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Militante pacifiste et antifasciste

Madeleine BraunFille de Gabrielle Hirsch, artiste peintre, et d’Albert Weill, directeur de société, Madeleine nait le 25 juin 1907 à Paris. Grandissant dans un milieu bourgeois, elle fait ses études à l’Ecole Villiers avant de se lancer dans le droit à la Faculté de Paris. Le 8 juillet 1930, elle épouse Jean Braun, administrateur délégué de la Société parisienne de verrerie. Salomon Braun, son beau-père, la charge alors de gérer le service social de l’hôpital qu’il dirige, au sein duquel elle prend conscience des inégalités sociales.

Militante, elle s’investit au sein du mouvement pacifiste et antifasciste Amsterdam Pleyel créé en 1933, devenant membre de son comité directeur. Lors de la Guerre d’Espagne, elle seconde Victor Basch et Paul Langevin au sein du Comité international de coordination et d’information pour l’aide à l’Espagne républicaine, et se rapproche du Parti Communiste.

Première femme élue vice-présidente de l’Assemblée nationale

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, Madeleine rejoint son mari en zone libre et s’engage au sein du mouvement de Résistance Front National, dont elle devient une des responsables. Rédactrice du Patriote, elle prend également de gros risques pour assurer la liaison entre résistants ; son implication lui vaudra, à la fin de la guerre, de nombreuses récompenses parmi lesquelles la Croix de chevalier de la Légion d’honneur et la Croix de guerre avec palme.

En novembre 1944, le Front National délègue Madeleine comme représentante à l’Assemblée consultative provisoire, notamment aux affaires étrangères. Elle se penche en particulier sur la question du statut des immigrés, sur les secours aux familles de déportés ou sur la main d’œuvre étrangère. Elle est élue le 21 octobre 1945 sur la liste du parti communiste députée de la Seine à la 1ère Assemblée constituante et réélue le 2 juin 1946 à la 2ème Assemblée constituante.

Le 14 juin 1946, Madeleine Braun est la première femme élue vice-présidente de l’Assemblée nationale ; elle sera réélue à quatre reprises. Elle propose, entre autres, une loi visant à faire admettre les femmes à égalité de titres à toutes les fonctions publiques et professions libérales. Elle prend également la défense des républicains espagnols réfugiés en France et s’insurge contre la présence dans le pays de Nicolas Franco, envoyé par son frère le général Franco. Elle défend les droits de la presse.

En 1951, Madeleine Braun ne se représente pas aux élections législatives et se lance dans l’édition, devenant co-directrice avec Louis Aragon des Editeurs français réunis.

Madeleine Braun décède le 22 janvier 1980 à Saint-Cloud.

Liens utiles

Biographie de Madeleine BraunFemmes au Sénat (France)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s