Isadora Duncan, danseuse moderne

Isadora Duncan (1877 – 1927) est une danseuse américaine. Très inspirée par l’Antiquité grecque et la spiritualité, elle jette les bases de la danse moderne européenne.

Le début d’une carrière de danseuse

Isadora DuncanQuatrième enfant de Mary Dora Gray et de Charles Duncan, Isadora naît le 26 mai 1877 à San Francisco. Ses parents divorcent quand elle a trois ans et Mary Dora emmène ses enfants avec elle à Oakland, en Californie ; elle y travaille comme pianiste et professeure de musique. Isadora entre à l’école mais la quitte rapidement du fait de son caractère indépendant. Sa sœur et elle commencent à donner des cours de danse aux enfants du quartier pour aider leur mère. Dès ces années d’enseignement, son originalité et son imagination s’expriment dans la danse.

En 1895, Isadora se lance brièvement dans dans le théâtre à New York, avec la compagnie Augustin Daly, mais l’expérience la déçoit rapidement. En 1899, elle part travailler comme danseuse à Londres. Au British Museum, elle découvre l’Antiquité grecque qui l’inspirera toute sa vie. En 1900, elle s’installe à Paris et s’inspire du Louvre et de l’Exposition universelle.

Rejet du ballet traditionnel

A Paris, Isadora connait très rapidement le succès et, en 1902, part faire une tournée en Europe. Rejetant les codes du ballet traditionnel, Isadora puise son inspiration dans l’émotion, le corps et l’improvisation. Elle se libère du tutu, des pointes, et danse pieds nus. Beaucoup se rallient à sa philosophie et, en 1904, elle ouvre une première école. La performance et l’enseignement resteront les deux piliers de sa vie artistique. En 1906, elle a une fille, Deirdre. En 1910, un fils, Patrick. Tragiquement, les deux enfants se noient dans la Seine le 19 avril 1913, suite à un accident de voiture.

Isadora Duncan dansePopulaire, Isadora influence de nombreux artistes dans leur art, comme Antoine Bourdelle ou Auguste Rodin. En 1913, son portrait est gravé sur les bas-reliefs du théâtre des Champs-Elysées. La même année, elle fonde une seconde école de danse à Meudon. En 1922, désireuse de soutenir la nouvelle Union Soviétique, elle s’installe brièvement à Moscou où elle fonde une autre école avant de revenir à Paris. La même année, elle épouse le poète russe Sergueï Essenine . Son mari a des problèmes d’alcool et de colère et leur liaison tapageuse s’achève l’année suivante. Bisexuelle, on prête également à Isadora des relations avec la poétesse Mercedes de Acosta et l’écrivaine Natalie Clifford Barney.

Le 14 septembre 1927, à Nice, Isadora meurt tragiquement, étranglée par son écharpe qui s’est prise dans les rayons de la roue d’une voiture. Après sa mort, ses élèves poursuivent son travail et son enseignement.

Liens utiles

La fiche d’Isadora Duncan sur Wikipédia

soutenir-bandeau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s