Puduhepa, reine hittite

Reine du royaume hittite en Asie mineure et prêtresse, Puduhepa (XIIIe siècle av. JC) règne pendant soixante-six ans et exerce un rôle politique et religieux majeur. Elle est considérée comme l’une des femmes les plus influentes du Proche Orient antique.

Ce bas-relief montre la reine Puduhepa rendant hommage à la déesse Hepat

L’empire hittite

Puduhepa naît au début du XIIIe siècle av. JC dans la ville de Lawazantiya au Kizzuwatna, un royaume d’Asie mineure intégré à l’empire hittite depuis environ deux siècles. Alors dirigés par le roi Mursili II, les Hittites dominent l’Asie mineure et sont l’un des plus importantes royaumes du Moyen-Orient, rivalisant avec les puissances voisines telles que l’Égypte antique ou l’Assyrie.

Le père de Puduhepa, Bentepsharri, est grand prêtre de la déesse tutélaire de la ville de Lawazantiya, Ishtar. Déesse de l’amour et de la guerre, Ishtar est l’une des divinités les plus importantes de la région et correspond à Inanna, déesse de la mythologie sumérienne à laquelle la prêtresse Enheduanna dédie ses hymnes dix siècles plus tôt. À la suite de son père, Puduhepa devient prêtresse d’Ishtar à son tour.

« Sur la vaste et silencieuse plaine, assombrissant la lumière du jour, elle transforme le zénith en ténèbres. Les gens se regardent avec colère et cherchent le combat. Leurs cris troublent la plaine, pesant sur les pâturages et les terres stériles. Son hurlement est comme celui d’Iškur et fait trembler toutes les terres. Personne ne peut s’opposer à sa rage meurtrière – qui peut rivaliser avec elle ? »
La déesse vaillante, hymne à Inanna d’Enheduanna

Reine des Hittites

À l’époque de Puduhepa, l’empire hittite entretient une relation conflictuelle avec l’empire égyptien de Ramsès II, les deux puissances se disputant notamment la Syrie. Le conflit culmine aux alentours de 1274 av. JC, lorsque la bataille de Qadesh oppose l’armée de Ramsès II et celle du roi Muwatalli II. Le combat s’achève sans laisser de vainqueur clair et la paix revient par la suite entre les deux royaumes.

Après la bataille, Puduhepa rencontre Hattushili III, un général de l’armée hittite s’étant illustré au combat, grand prêtre de la déesse Shaushga, vraisemblablement un frère cadet du roi et bien plus âgé qu’elle. Ishtar aurait alors enjoint au général, déjà marié et père, de prendre Puduhepa pour femme. Rapidement, elle devient sa première épouse.

À la mort de Muwatalli II, son fils Urhi-Teshub devient roi sous le nom de Mursili III. Mauvais stratège, ce dernier perd des territoires conquis par les Assyriens, tandis que Hattushili multiplie les victoires militaires. Quand le roi retire des territoires à son oncle, celui-ci lui déclare la guerre. Fort de ses succès militaires, Hattushili noue des alliances, renverse son neveu et prend le trône. Puduhepa devient alors la reine des Hittites.

Une reine puissante

Puduhepa devient une figure politique majeure de la région. Elle règne main dans la main avec son mari, participant avec lui aux décisions les plus importantes. Elle possède son sceau personnel, lui servant à acter ses propres décrets, en particulier pour des décisions de justice. Puduhepa joue également un rôle important en politique étrangère et en diplomatie. Elle correspond en particulier avec Ramsès II, avec qui elle négocie des mariages avec deux de ses filles, ainsi qu’avec la grande épouse royale Néfertari.

« La grande reine Néfertari du royaume d’Égypte parle ainsi : ‘À ma sœur Puduḫepa, la grande reine de l’empire hittite. Moi, votre sœur, me porte bien ! Que votre pays se porte bien. J’ai appris que vous, ma sœur, m’avez écrit pour pour prendre des nouvelles de ma santé. Vous m’avez écrit en raison de l’amitié et des relations fraternelles entre votre frère, le roi d’Égypte, le Grand, le Dieu de la Tempête, qui instaurera la paix et la fraternité entre le roi d’Égypte et son frère, le roi hittite, le Grand Roi, pour toujours … Je vous envoie un cadeau afin de vous saluer, ma sœur … pour votre cou, (un collier) en or pur, composé de 12 bandes… » (Lettre de Néfertari à Puduhepa)

Prêtresse

Puduhepa noue des alliances avec les puissances voisines en négociant des mariages pour ses nombreux enfants, notamment sa fille Maâthornéferourê. Après la mort de son mari, elle continue à jouer un rôle important en tant que reine-mère auprès de son fils et nouveau roi Tudhaliya IV.

Prêtresse autant que reine, Puduhepa travaille à organiser le panthéon hittite et écrit des prières à différentes divinités. Elle laisse ainsi des hymnes religieux dédiés à la déesse Lelwani, reine des enfers, ainsi qu’à la déesse-soleil de la ville d’Arinna, déesse principale du panthéon hittite.

Puduhepa meurt environ à l’âge de 90 ans ; elle aurait ainsi régné environ 66 ans.

Liens utiles

Page Wikipédia de Puduhepa
Page Wikipédia de Puduhepa en anglais
Puduhepa – Great Queen of the Hittites

Un commentaire sur “Puduhepa, reine hittite

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :