Tu Youyou, chercheuse contre le paludisme

Pharmacologue et chimiste chinoise, Tu Youyou (née en 1930) a reçu le prix Nobel de médecine en 2011 pour avoir découvert l’artémisinine, utilisée comme traitement contre le paludisme.

Cette photo en noir et blanc montre Tu Youyou en blouse blanche dans un laboratoire, entourée de matériel scientifique. Elle est assise à côté d'un autre scientifique qui lui montre quelque chose.
Tu Youyou dans les années 1950

Une vocation médicale

Tu Youyou naît le 30 décembre 1930 à Ningbo, sur la côte est de la Chine. Elle grandit auprès de ses quatre frères, élevée par une mère au foyer et un père qui travaille dans une banque. Sa famille accorde une grande importance à l’éducation des enfants, et Youyou a l’opportunité de fréquenter les meilleures écoles de sa région. Elle y rencontre Li Tingzhao, qu’elle épousera plus tard et avec qui elle aura deux filles.

À seize ans, la jeune fille contracte la tuberculose. Contrainte d’arrêter ses études pendant deux ans et de recevoir des soins à domicile, elle garde de cette expérience le désir de se lancer dans une carrière de recherche médicale.

« If I could learn and have (medical) skills, I could not only keep myself healthy but also cure many other patients. » (Si je pouvais développer des compétences (médicales), je pourrais non seulement rester en bonne santé, mais également guérir de nombreux autres patients.)

La médecine traditionnelle chinoise

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Youyou intègre l’université de Pékin comme étudiante en pharmacie. Elle y apprend un large éventail de sciences pharmaceutiques, de la pharmacologie occidentale à l’étude des plantes médicinales en passant par la phytochimie et l’extraction des principes actifs des plantes.

Diplômée en 1955, Youyou est affectée à l’Institute of Chinese Materia Medica (institut des matériaux médicaux chinois) de la nouvelle Academy of Traditional Chinese Medicine (académie de médecine traditionnelle chinoise). Son premier projet de recherche porte sur la Lobelia chinensis, une plante utilisée médecine traditionnelle chinoise pour lutter contre un ver parasite. Elle suit ensuite, entre 1959 et 1962, un programme de formation sur la médecine traditionnelle chinoise. À l’époque, les trop peu nombreux médecins chinois sont encouragés à apprendre à la fois les médecines chinoise et occidentale, et Youyou complète sa formation. Elle acquiert des connaissances et des compétences précieuses.

« The traditional way of processing was developed and summarized from thousands of years of experience in the traditional Chinese medical practices, with a belief that processing could alter the properties and functions of remedies (…) Knowledge of such processing, in combination with the scientific explanation, benefited my work enormously. »

(La méthode traditionnelle de transformation a été développée à partir de milliers d’années d’expérience des pratiques médicales traditionnelles chinoises, avec l’idée que le traitement peut altérer les propriétés et les fonctions des remèdes (…) La connaissance de ce traitement, associée à l’explication scientifique, a été très bénéfique pour mon travail.)

Traitement contre le paludisme

Au cours de la guerre du Viêt Nam, une épidémie de paludisme décime l’armée du Nord-Viêt Nam, au point d’emporter plus de soldats que la guerre elle-même. Hô Chi Minh se tourne alors vers Zhou Enlai, Premier ministre de la république populaire de Chine, pour trouver une solution. Des épidémies de paludisme ravagent alors plusieurs provinces au sud de la Chine, et Mao Zedong met en place un projet secret visant à découvrir un remède. Démarrant le 23 mai 1967, le programme en garde le nom de « projet 523 ».

En 1969, Youyou est nommée à la tête du projet 523, à l’Institute of Chinese Materia Medica. Ses nouvelles responsabilités, bien que stimulantes, impliquent une importante pression liée au défi à relever et au calendrier serré, mais également le sacrifice de sa vie privée : pour se consacrer à ses recherches, Youyou doit s’éloigner de sa famille pendant des années. Son mari étant également absent, elle doit laisser sa fille cadette à ses parents et sa fille aînée en pension.

Initialement envoyée à Hainan pour étudier des patients souffrant du paludisme, Youyou a l’idée d’étudier les remèdes traditionnels chinois à base de plantes. Elle se penche sur l’histoire, visite des praticiens de médecine traditionnelle à travers le pays et liste les remèdes qu’ils utilisent pour les tester. En 1971, son équipe a d’ores et déjà testé plus de 2 000 remèdes traditionnels et testé 380 extraits de plantes.

Parmi ces extraits, Artemisia annua, l’armoise annuelle, s’avère efficace dès lors que Youyou utilise des méthodes puisées dans un ouvrage du savant du 4ème siècle Ge Hong. En 1972, son équipe parvient à extraire spécifiquement la substance active, l’artémisinine. Pour ne pas perdre de temps, Youyou demande à être le premier sujet de test humain. « As head of this research group, I had the responsibility » (En tant que cheffe du projet, j’en avais la responsabilité). Les tests s’avèrent concluants. L’artémisinine est aujourd’hui considérée comme le traitement le plus efficace contre le paludisme, qui tue environ 500 000 personnes par an. La découverte de Youyou et son équipe sauve ainsi des millions de vies.

Carrière et récompenses

Cette photographie montre Tu Youyou à Stockholm en 2015 lors de la remise de son prix Nobel. Elle porte un foulard jaune et violet, une veste noire et des lunettes.
Tu Youyou à Stockholm en 2015 © Bengt Nyman

Pour ses recherches, Youyou reçoit le « Prix national des inventions » et le « Prix national des dix meilleures découvertes dans le domaine de la science et de la technologie » pour les résultats de ses recherches. En 1984, elle reçoit le titre d’« Éminent scientifique ».  Promue au rang académique le plus élevé en Chine, elle devient directrice de recherche à l’Académie de médecine chinoise traditionnelle de Chine à Pékin et responsable du Centre de recherche-développement sur l’artémisinine.

Ses travaux ont valu à Tu Youyou d’être lauréate du prix Albert-Lasker pour la recherche médicale clinique en 2011, puis du prix Nobel de médecine en 2015.

Liens utiles

Page Wikipédia de Tu Youyou en anglais
Youyou Tu – Biographical

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.