Bessie Coleman, pionnière de l’aviation

Bessie Coleman (1892 – 1926) est une aviatrice américaine. En 1921, elle devient la première femme noire à obtenir une licence de pilote.

Pionnieres du ciel slider

Une élève douée

Bessie ColemanFille de Susan et George Coleman, Bessie nait à Atlanta (Texas) le 26 janvier 1892. Elle est la dixième de treize enfants. Lorsque Bessie a deux ans, sa famille part s’installer à Waxahachie (Texas), où elle est scolarisée. Elle doit alors marcher plus de six kilomètres par jour pour rejoindre son école réservée aux élèves noirs, où elle développe son goût de la lecture et se révèle très douée en mathématiques.

En 1901, George, ne supportant plus l’omniprésente ségrégation raciale au Texas, quitte sa famille pour aller s’installer en Oklahoma. Bessie a alors neuf ans. Elle poursuit ses études et, à dix-huit ans, prend ses économies pour aller s’inscrire à la Oklahoma Colored Agricultural and Normal University (aujourd’hui Langston University).  Lorsque l’argent vient à lui manquer, elle rentre chez elle.

L’école des frères Caudron

En 1915, Bessie part rejoindre ses frères à Chicago où elle se fait embaucher comme manucure. Dans son salon de coiffure, elle entend les récits des pilotes de retour de la Première Guerre mondiale et en conçoit un vif intérêt pour l’aviation. Parce qu’elle est femme et qu’elle est noire, elle n’est pas admise dans les écoles de pilotage américaines et aucun aviateur américain noir n’accepte de l’instruire. Bessie reçoit alors un appui financier d’un banquier nommé Jesse Binga et du Chicago Defender (journal défendant la cause noire) pour partir se former en France. Après quelques cours de français, elle part pour Paris le 20 novembre 1920. C’est à l’École de pilotage Caudron du Crotoy qu’elle apprend à piloter sur un biplan Nieuport Type 82.

Un phénomène médiatique

Bessie_Coleman_and_her_plane_(1922)Le 15 juin 1921, Bessie Coleman obtient sa licence internationale de pilote de la Fédération aéronautique internationale, devenant la première femme pilote d’origine afro-américaine. Malgré tout, personne ne veut continuer à la former aux États-Unis et elle prend encore quelques leçons en France, au Pays-Bas et en Allemagne.  Se jugeant finalement suffisamment formée, elle rentre à New York pour se lancer dans une carrière de démonstration aérienne. Pendant les cinq années suivantes, elle va devenir un véritable phénomène médiatique. Invitée à d’importants évènements, fréquemment sollicitée par les médias, admirée par les Noir·e·s comme par les Blanc·he·s, elle est reconnue pour ses talents de pilote et son audace. Le 22 février 1923, elle se brise une jambe et trois côtes lors du crash de son avion.

Une école de pilotage pour les jeunes Afro-américains

Bessie désire d’ouvrir une école de pilotage pour les jeunes Afro-américains, mais elle ne vivra pas assez longtemps pour réaliser ce rêve. Le 30 avril 1926, à Jacksonville, elle vole à bord d’un Curtiss JN-4 à Dallas malgré les conseils de son entourage qui n’ont pas confiance en l’appareil. Son mécanicien, William Wills, pilote l’avion tandis que la jeune pilote, qui n’attache pas sa ceinture de sécurité, examine le terrain en prévision d’un saut en parachute le lendemain. Après dix minutes de vol, l’avion part en vrille et Bessie est éjectée à 600 mètres du sol ; elle meurt instantanément. Le pilote, qui ne parvient pas à reprendre le contrôle de l’appareil, décède également lors du crash.

Le 2 mai 1926, des milliers de personnes assistent aux funérailles de Bessie Coleman.

Liens utiles

La fiche Wikipédia de Bessie Coleman en anglais (plus complète)
La fiche Wikipédia de Bessie Coleman

soutenir-bandeau

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s